Sophocle (496 ou 494 – 406)

 

Sophocle

L »époque

biographie

Ajax Antigone Electre
Œdipe-Roi Œdipe à Colone Philoctète Les Trachiniennes

L’ÉPOQUE DE SOPHOCLE :

Pendant les 90 ans qu’a vécus Sophocle, Athènes vit une période riche en événements :

  • 492-490 : 1ère guerre médique, victoire grecque de Miltiade (490)
  • 484-479 : 2ème guerre médique : invasion perse, puis victoire des Grecs ; en 483, Thémistocle fait construire une flotte de guerre et commence l’aménagement du Pirée.
  • 477 : hégémonie d’Athènes et organisation de la « confédération maritime » ;
  • 476-465 : campagnes de Cimon dans la mer Egée ;
  • 461-451 : Guerre entre Sparte et Athènes, puis trêve de 5 ans ;
  • 447-445 : Guerre entre Sparte et Athènes, terminée par la paix de 30 ans ;
  • 444-430 : gouvernement de PERICLES
  • 432-421 : guerre de 10 ans contre Sparte ; en 421, la paix est signée pour 50 ans sur la base du statu quo ;
  • 430 : peste d’Athènes : Périclès doit partir. Il meurt en 429.
  • 415-413 : expédition de Sicile, qui se termine par un désastre et la reddition des armées Athéniennes.
  • 413-404 : guerre de Décélie contre Sparte;
  • 412-411 : défection des villes ioniennes ;
  • 411 : gouvernement des 400 ; puis l’armée et la flotte qui occupent Samos, prennent Alcibiade pour chef et rétablissent la démocratie.
  • 406 : victoire navale aux Arginuses.

L’ART ET LA LITTERATURE :

C’est la période classique : édification des temples d’Egine et de Zeus à Olympie.

Sculpture : école d’Argos, avec Polyclète (auteur du doryphore), Myron (le Discobole).

Avec Périclès, la civilisation, l’art attiques atteignent leur apogée : Parthénon, Propylées, Erechtheion (après 421). Le chef des travaux est Phidias.

A la fin du Vème siècle apparaît la peinture de chevalet avec Zeuxis d’héraclée et Parrhasias d’Ephèse.

En littérature, Sophocle est le successeur d’Eschyle (526-426), et le contemporain d’Euripide.

Il put connaître aussi Aristophane qui concourut pour la 1ère fois en 427.Il vécut en même temps que les historiens Hérodote et Thucydide, le philosophe Socrate, les orateurs Antiphon, Lysias, Andocide.

BIOGRAPHIE DE SOPHOCLE :

Il est né à Colone vers 495 ; après Salamine, il avait, dit-on conduit le chœur d’adolescents qui chantait l’hymne de victoire; Fils d’un riche armurier, il reçut une bonne éducation.

Il concourut pour la 1ère fois en 468 et remporta le prix sur Eschyle lui-même. Il fut au moins 20 fois vainqueur et illustra la période si brillante de Périclès.

Il ne fut pas seulement un brillant homme de lettres ; il participa en effet à plusieurs reprises à la vie politique et militaire de la cité :

  • En 443-442, il fut hellanotame, c’est-à-dire qu’il géra, avec ses collègues, le trésor de la ligue de Délos qui avait été transféré à Athènes en 454-453. C’était une charge importante, car le tribut payé par les alliés d’Athènes représentait une somme considérable.
  • En 441-440, il fut stratège, aux côtés de Périclès, et participa à la répression de la révolte de Samos. À cette date, il était déjà un auteur célèbre, et il venait de faire jouer son Antigone. Il avait alors 54 ans. Périclès semble avoir assez peu apprécié les qualités militaires du poète ; il l’avait envoyé avec les navires partis chercher du renfort à Lesbos, via Chios. À son retour à Samos, Sophocle dut affronter le samien Mélissos, philosophe disciple de Zénon d’Élée, mais aussi brillant stratège : les Athéniens furent momentanément vaincus, jusqu’au retour de Périclès.
  • Il fut à nouveau stratège avec Nicias, à une date indéterminée, peut-être vers 422.
  • Après le désastre de Sicile, en 413, il fut commisssaire de la cité : il fit partie de la commission de 30 anciens chargée de sauver ce qui pouvait l’être de l’empire athénien. Ce fut cette commission qui décida l’établissement du régime oligarchique des Quatre Cents en 411. Sophocle semble avoir voté à contre coœur cette décision. Il avait alors plus de 80 ans. Par la suite, lorsque les oligarques transformèrent ce nouveau régime en dictature violente, il s’y opposa.

Dans sa vieillesse, accusé, dit-on, de démence sénile par son fils, il s’était contenté de lire le chœur d’Œdipe à Colone qui célèbre la beauté de l’Attique.

Il mourut à Athènes vers 406 ou 405. Les Athéniens lui élevèrent un sanctuaire, comme pour un héros.

SON ŒUVRE :

On évalue le nombre de ses pièces (tragédies ou drames satyriques) à 115 ou 120. Il nous en reste 7 complètes : Ajax, Antigone, Electre, Œdipe-Roi, Œdipe à Colone, Philoctète, les Trachiniennes.

Sophocle développa le décor, porta de 12 à 15 le nombre des choreutes, introduisit le 3ème acteur et renonça à la trilogie liée. Le chœur est plus directement mêlé à l’action que chez Eschyle. L’action, plus vive, est aussi plus logique. Moins lyrique, mais plus sobre et plus lumineux qu’Eschyle, moins hanté par les mystères de la fatalité et croyant à la liberté humaine comme au triomphe de la justice, il a placé le drame dans l’âme de ses personnages qui luttent contre la destinée : il nous présente des volontés fortes, claires, réfléchies.<

Ses grands héros, comme ceux de Corneille, délibèrent et agissent dans la pleine lumière de leur conscience. Sans cesser d’être humains, ils ont une dignité et une noblesse qui éveille l’admiration. Leurs paroles et leurs actes ont une incontestable beauté morale.