Mythologie

 

A

C

D

  • Déméter

G

H

I

M

O

P

S

T

V

  • Vénus

Calchas

Devin de Mycènes, ou de Mégare, fils de Thestor, il est le plus habile de son temps. Il fut le devin attitré des Grecs durant la guerre de Troie, et ses prophéties précèdent ou accompagnent chaque moment important de la guerre :

Il prédit que Troie ne sera pas prise si Achille ne participe pas à la guerre, ce qui amène Thétis à cacher son fils à Scyros ;

à Aulis, il annonce que la guerre durera dix ans ; plus tard, c’est lui qui indique que les Dieux exigent le sacrifice d’Iphigénie pour laisser partir la flotte ;

Après la mort d’Achille et d’Ajax, il déclare que Troie ne pourra être prise si l’on ne se procure pas l’arc d’Héraklès, d’où la mission d’Ulysse auprès de Philoctète ;

C’est lui qui suggère à Ulysse la ruse du cheval de bois ;

Enfin, il prédit que le retour vers la Grèce sera difficile, et refuse de s’embarquer avec l’ensemble des Grecs. Au lieu de cela, il s’embarque avec un autre devin ; mais leur bateau fut jeté sur la côte d’Asie Mineure, à Colophon. C’est là qu’il mourut.

Il devait mourir lorsqu’il rencontrerait un devin plus habile que lui : c’est ce qui se produisit à Colophon, où il trouva Mopsos, qui le vainquit : Calchas en mourut de chagrin.

Centaures

Les Centaures sont des êtres monstrueux, mi-hommes mi-chevaux ; nés d’Ixion et d’une Nue envoyé par Zeus sous la forme d’Héra (pour voir si Ixion oserait commettre le sacrilège : il osa !) ils sont extrêmement brutaux et violents. Seuls deux sont différents : Chiron et Pholos, d’origine différente.

Pirithoüs, l’ami de Thésée, les avait invités à ses noces, mais devenus ivres, ils essayèrent d’enlever la fiancée, Hippodamie ; ce qui lança une mêlée générale contre les autres invités, les Lapithes, peuple de Thessalie. Finalement, les Lapithes victorieux chassèrent les Centaures de Thessalie.

Ils furent massacrés par Héraklès. (cf. la mort de Chiron)

Chiron

Fils de Cronos et de Philyra, fille d’Océan, c’est le plus sage des Centaures. Il vivait sur le mont Pélion, en Thessalie, dans une grotte. Il conseilla à Pélée d’épouser la Néréide Thétis, et, lors des noces, lui offrit une lance de frêne. C’est à lui que Pélée confia son fils Achille.

Il guérit Achille lorsque sa mère Thétis le brûla à la cheville lors de ses opérations de magie destinées à le rendre invincible.

Outre Achille, il éleva Jason, Asclépios, et même Apollon, à qui il apprit la musique.

Lors du massacre des Centaures par Héraklès, il fut blessé par une flèche ; la plaie était inguérissable, mais Chiron ne pouvait pas mourir, étant immortel. Prométhée, né mortel, lui proposa de lui céder son droit à la mort, et Chiron put trouver le repos.

Ganymède

Jeune Troyen descendant de Dardanos, et considéré « le plus beau des mortels », il gardait les troupeaux de son père sur le mont Ida, près de Troie, quand il fut enlevé par Zeus et emmené sur l’Olympe ; aimé du souverain des Dieux, il lui servait d’échanson. Sur les détails de son enlèvement, les légendes diffèrent : les uns pensent que Zeus lui avait envoyé son aigle – qui par la suite devint une constellation – et d’autres, qu’il s’était lui-même transformé en aigle.

Iasion

Fils de Zeus et d’Électre, descendant d’Atlas, il est amoureux de Déméter. Selon certaines légendes, cet amour n’était pas réciproque : pour avoir voulu violenter la déesse, Iasion fut immédiatement foudroyé par Zeus. Selon d’autres, il s’unit à la déesse sur une jachère « trois fois retournée », et engendre un fils, Ploutos (la richesse). Cf. Odyssée, V, 125-128.

Jeune fille argienne, fille du dieu-fleuve Inachos et prêtresse d’Héra, elle fut aimée de Zeus qui, pour la soustraire à la jalousie d’Héra, la transforma en génisse. Mais celle-ci obtint qu’Iô lui soit consacrée, et soit placée sous la garde d’Argos, dragon aux cent yeux. Prenant son amante en pitié, Zeus tua Argos ; mais Héra envoya à Iô un taon qui la torturait. Elle se mit à errer en Grèce, longea un golfe qui en souvenir d’elle s’appela « golfe ionien », franchit un détroit qu’on appela le « Pas de la vache » (le Bosphore !), et finit par arriver en Égypte, où elle fut accueillie par Isis. Elle accoucha alors du petit Épaphos, qui par la suite fut l’ancêtre des Danaïdes.

Médée

Fille d’Aietes, elle aida Jason à conquérir la toison d’or ; trahie par celui-ci, elle assassina Créuse, qui l’avait supplantée, en lui offrant une robe empoisonnée ; elle poignarda ses enfants et s’enfuit. Son histoire fut racontée par Euripide, Sénèque, et Corneille.

Orion

Chasseur géant béotion, fils de Poséidon et d’Euryalé, célèbre pour sa beauté. Séduite, Aurore l’aurait enlevé, et transporté à Délos, patrie d’Artémis ; là, il aurait voulu violenter la déesse de la chasse, ou l’une de ses suivantes : Artémis l’aurait tué, soit par une flèche, soit en lui envoyant un scorpion. Après sa mort, il fut transformé en une des plus brillantes constellations. Cf. Homère, Odyssée, V, 121-124.

Phlégias

Dante, inferno, chant VIII, v. 110-111, illustré par Gustave Doré

Roi des Lapithes, père d’Ixion et de Coronis ; cette dernière fut, pour son malheur, aimée d’Apollon. Mais elle n’aimait pas le dieu, mais lui préférait un mortel, Ischys ; furieux, le dieu, aidé de son inévitable sœur jumelle Artémis, tua les deux amants.

Outré par cette injustice, Phlégias incendia le temple d’Apollon à Delphes ; pour ce sacrilège, il fut condamné à une peine éternelle dans le Tartare…

Selon Dante, c’est lui qui guida Dante et Virgile aux Enfers ; et c’est l’image que retient la postérité à propos de Phlégias.

Protée

Dieu de la mer, situé tantôt près de Pharos, à l’embouchure du Nil, tantôt près de Carpathos, une île de la mer Égée. Possédant le don de prophétie, il refuse de renseigner les mortels qui l’interrogent, et tente de leur échapper en changeant constamment de forme.

Pygmalion

Roi de Chypre qui devint amoureux d’une statue d’ivoire qu’il avait sculptée. Il demanda à Aphrodite, lors d’une fête de la déesse, de lui accorder une femme qui ressemble à la statue ; lorsqu’il revint chez lui, la statue avait pris vie, et il l’épousa.

Les Symplégades

Les Symplégades (en grec ancien « qui s’entrechoquent » ) sont dans la mythologie grecque les deux falaises situées à l’emplacement du Bosphore. Elles s’entrechoquaient constamment, l’arrivée de la nef Argo. On appelle aussi certains de leurs vestiges, les îles Cyanées, « roches bleues », « roches vacillantes », « pierres du pinacle », « planktes » ou encore « planctes ».

Dans le récit de la quête de la Toison d’or, par Jason et les Argonautes elles sont situées près du Bosphore. Jason, à bord de l’Argo, doit franchir les Symplégades, une passe entre deux énormes rochers mobiles en mer, qui se rapprochent et s’entrechoquent dès qu’on tente des les franchir. Jason eut l’idée d’y envoyer une colombe, et d’y précipiter l’Argo juste derrière pour profiter du temps mort nécessaire à la remise en place des roches. Au passage de la colombe les rochers s’entrechoquèrent mais la colombe put passer et avant que ceux-ci aient le temps de se refermer une seconde fois sur l’Argo qui suivait de près la colombe, le bateau réussit à passer et les rochers se fixèrent pour toujours.

Tityos

Fils d’Élara, une mortelle, et de Zeus, Tityos est un géant. Craignant la jalousie d’Héra, Zeus cacha vÉlara enceinte dans la terre : l’enfant passa ainsi pour être le fils de Gaïa.

Lorsque Léto eût donné à Zeus Apollon et Artémis, Héra, encore une fois jalouse, déchaîna Tityos contre sa rivale ; mais Tityos fut foudroyé par Zeus et envoyé aux enfers, où deux animaux peu sympathiques – selon les légendes, deux serpents, deux aigles ou deux vautours – lui dévorent le foie, qui renaît selon les phases de la lune.

Le supplice de Tityos, par le Titien (1660-1665) –

Selon d’autres sources, Apollon et Artémis, pour défendre leur mère, l’auraient cloué au sol avec leurs flèches, et son corps aurait couvert 9 hectares !

Apollon défend sa mère Léto contre Tityos – par Polygnote ; vase à figure rouge, Louvre, Paris