Aristote (384-322 av. J-C)

Aristote

384 av. J-C : naissance d’Aristote à Stagire, en Macédoine. Son père Nicomaque était le médecin du roi de Macédoine.

367 : A 17 ans, Aristote vient à Athènes ; il devient l’élève d’Isocrate, puis celui de Platon.

347 : à la mort de Platon, il quitte Athènes pour Atarnée, en Asie Mineure, dont le souverain, Hermias, lui donne en mariage sa fille Pythias.

342 : Il est chargé par Philippe de Macédoine de l’éducation de son fils Alexandre.

335 : il revient à Athènes, et fonde une nouvelle école philosophique, le Lycée. Il y reste jusqu’à la mort d’Alexandre, en 323 :  A ce moment, accusé d’impiété par les anti-macédoniens, il doit quitter Athènes et se retire à Chalcis.

322 : il meurt à Chalcis.

Son oeuvre, dont une grande partie a disparu et ne nous est connue que par des allusions et des citations (« L’Aristote perdu »), est considérable, et touche à peu près tous les domaines de la connaissance.

Bibliographie sommaire d’Aristote :

Métaphysique
  • La Métaphysique
Physique
  • Du Ciel
  • De la Génération et de la corruption
  • Météorologiques
Biologie
  • Histoire des Animaux
  • Les Parties des Animaux
  • De la Génération des Animaux
Rhétorique
  • La Rhétorique
  • La Poétique
Logique
  • Les Catégories
  • De l’Interprétation
  • Les Analytiques (premiers et seconds)
  • Les Topiques
  • Les Réfutations sophistiques
Morale
Politique

Bibliographie sur Aristote

Ouvrage collectif, Philosophie grecque, Paris, PUF, 1997 : quatrième partie, « Aristote », par Monique Canto-Sperber, pp. 301-456.

Aubenque P., Le problème de l’être chez Aristote, Paris, PUF, 1962.

Aubenque P., La prudence chez Aristote, Paris, PUF, 1963.

Brague R., Aristote et la question du monde, Paris, Le Seuil, 1988.

Crubellier M. et Pellegrin P., Aristote. Le philosophe et les savoirs, Paris, Le Seuil, 2002.