Adapter à la mal-voyance Clavier virtuel Lexique Le Bailly Le Liddle Scott Le T L G Eulexis

Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 02/03/2016

Socrate

Des outils vous accompagnent dans ce cours :

  1. un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  2. un bouton vers le clavier de Laurent Robin permettant d'écrire en grec ; celui-ci est accompagné d'explications que l'on peut faire apparaître en cliquant sur le petit bouton à gauche ;
  3. trois boutons contenant les dictionnaires les plus communément utilisés : le Bailly en ligne, le Liddle Scott (en anglais), et le Thesaurus Linguae Graecae (TLG), également en anglais.
  4. Eulexis enfin est un outil qui vous offre, d'une part, un accès aisé à trois dictionnaires, dont le Bailly, et d'autre part vous permet de lemmatiser les termes grecs.

À présent, vous allez pouvoir commencer à effectuer des repérages dans de vrais textes philosophiques, découvrir quelques notions de lexicographie, tout en continuant à apprendre des notions élémentaires de langue grecque. BONNE DÉCOUVERTE !

Connaissance et sensation d'après le Théétète de Platon

Platon, Théétète, 151d – 152d. impression

(ΣΩ.) Oὐδεὶς θεὸς δύσνους ἀνθρώποις, οὐδ´ ἐγὼ δυσνοίᾳ τοιοῦτον οὐδὲν δρῶ, ἀλλά μοι ψεῦδός τε συγχωρῆσαι καὶ ἀληθὲς ἀφανίσαι οὐδαμῶς θέμις. Πάλιν δὴ οὖν ἐξ ἀρχῆς, ὦ Θεαίτητε, ὅτι ποτ´ ἐστὶν ἐπιστήμη, πειρῶ λέγειν· ὡς δ´ οὐχ οἷός τ´ εἶ, μηδέποτ´ εἴπῃς. Ἐὰν γὰρ θεὸς ἐθέλῃ καὶ ἀνδρίζῃ, οἷός τ´ ἔσῃ.
(ΘΕΑΙ.) Ἀλλὰ μέντοι, ὦ Σώκρατες, σοῦ γε οὕτω παρακελευομένου αἰσχρὸν μὴ οὐ παντὶ τρόπῳ προθυμεῖσθαι ὅτι (151e) τις ἔχει λέγειν. Δοκεῖ οὖν μοι ὁ ἐπιστάμενός τι αἰσθάνεσθαι τοῦτο ὃ ἐπίσταται, καὶ ὥς γε νυνὶ φαίνεται, οὐκ ἄλλο τί ἐστιν ἐπιστήμηαἴσθησις.
(ΣΩ.) Εὖ γε καὶ γενναίως, ὦ παῖ· χρὴ γὰρ οὕτως ἀποφαινόμενον λέγειν. Ἀλλὰ φέρε δὴ αὐτὸ κοινῇ σκεψώμεθα, γόνιμον ἢ ἀνεμιαῖον τυγχάνει ὄν. Αἴσθησις, φῄς, ἐπιστήμη ;
(ΘΕΑΙ.) Ναί.
[152] (ΣΩ.) Κινδυνεύεις μέντοι λόγον οὐ φαῦλον εἰρηκέναι περὶ (152a) ἐπιστήμης, ἀλλ´ ὃν ἔλεγε καὶ Πρωταγόρας. Τρόπον δέ τινα ἄλλον εἴρηκε τὰ αὐτὰ ταῦτα. Φησὶ γάρ που "πάντων χρημάτων μέτρον" ἄνθρωπον εἶναι, "τῶν μὲν ὄντων ὡς ἔστι, τῶν δὲ μὴ ὄντων ὡς οὐκ ἔστιν." ἀνέγνωκας γάρ που ;
(ΘΕΑΙ.) Ἀνέγνωκα καὶ πολλάκις.
(ΣΩ.) Οὐκοῦν οὕτω πως λέγει, ὡς οἷα μὲν ἕκαστα ἐμοὶ φαίνεται τοιαῦτα μὲν ἔστιν ἐμοί, οἷα δὲ σοί, τοιαῦτα δὲ αὖ σοί· ἄνθρωπος δὲ σύ τε κἀγώ ;
(ΘΕΑΙ.) Λέγει γὰρ οὖν οὕτω.
(152b) (ΣΩ.) Εἰκὸς μέντοι σοφὸν ἄνδρα μὴ ληρεῖν· ἐπακολουθήσωμεν οὖν αὐτῷ. ἆρ´ οὐκ ἐνίοτε πνέοντος ἀνέμου τοῦ αὐτοῦ ὁ μὲν ἡμῶν ῥιγῷ, ὁ δ´ οὔ ; καὶ ὁ μὲν ἠρέμα, ὁ δὲ σφόδρα ;
(ΘΕΑΙ.) Καὶ μάλα.
(ΣΩ.) Πότερον οὖν τότε αὐτὸ ἐφ´ ἑαυτοῦ τὸ πνεῦμα ψυχρὸν ἢ οὐ ψυχρὸν φήσομεν ; ἢ πεισόμεθα τῷ Πρωταγόρᾳ ὅτι τῷ μὲν ῥιγῶντι ψυχρόν, τῷ δὲ μὴ οὔ ;
(ΘΕΑΙ.) Ἔοικεν.
(ΣΩ.) Οὐκοῦν καὶ φαίνεται οὕτω ἑκατέρῳ ;
(ΘΕΑΙ.) Ναί.
(ΣΩ.) Τὸ δέ γε "φαίνεται" αἰσθάνεσθαί ἐστιν ;
(ΘΕΑΙ.) Ἔστιν γάρ.
(152c) (ΣΩ.) Φαντασία ἄρα καὶ αἴσθησις ταὐτὸν ἔν τε θερμοῖς καὶ πᾶσι τοῖς τοιούτοις. οἷα γὰρ αἰσθάνεται ἕκαστος, τοιαῦτα ἑκάστῳ καὶ κινδυνεύει εἶναι.
(ΘΕΑΙ.) Ἔοικεν.
(ΣΩ.) Αἴσθησις ἄρα τοῦ ὄντος ἀεί ἐστιν καὶ ἀψευδὲς ὡς ἐπιστήμη οὖσα.
(ΘΕΑΙ.) Φαίνεται.

Traduction :(SOCRATE) Aucune divinité ne veut du mal aux hommes et que, moi non plus, ce n’est point par malveillance que j’agis comme je le fais, mais qu’il ne m’est permis en aucune manière ni d’acquiescer à ce qui est faux ni de cacher ce qui est vrai VIII. — Reprends donc la question au début et essaie de dire ce que peut être la science. Garde-toi de dire jamais que tu n’en es pas capable ; car, si Dieu le veut et t’en donne le courage, tu en seras capable.
(THÉÉTÈTE) Vraiment, Socrate, ainsi encouragé par toi, on aurait honte de ne pas faire tous ses efforts pour dire ce qu’on a dans l’esprit. Donc il me paraît que celui qui sait une chose sent ce qu’il sait et, autant que j’en puis juger en ce moment la science n’est autre chose que la sensation.
(SOCRATE) C’est bien et bravement répondu, mon enfant : c’est ainsi qu’il faut déclarer ce qu’on pense. Mais allons maintenant, examinons en commun si ta conception est viable ou si elle n’est que du vent. La science est, dis-tu, la sensation ?
(THÉÉTÈTE) Oui.
[152] (SOCRATE) Il semble bien que ce que tu dis de la science n’est pas chose banale ; c’est ce qu’en disait Protagoras lui-même. Il la définissait comme toi, mais en termes différents. Il dit en effet, n’est-ce pas, que l’homme est la mesure de toutes choses, de l’existence de celles qui existent et de la non-existence de celles qui n’existent pas. Tu as lu cela, je suppose ?
(THÉÉTÈTE) Oui, et plus d’une fois.
(SOCRATE) Ne veut-il pas dire à peu près ceci, que telle une chose m’apparaît, telle elle est pour moi et que telle elle t’apparaît à toi, telle elle est aussi pour toi ? Car toi et moi, nous sommes des hommes.
(THÉÉTÈTE) C’est bien ce qu’il veut dire.
(SOCRATE) Il est à présumer qu’un homme sage ne parle pas en l’air. Suivons-le donc. N’arrive-t-il pas quelquefois qu’exposés au même vent, l’un de nous a froid, et l’autre, non ; celui-ci légèrement, celui-là violemment ?
(THÉÉTÈTE) C’est bien certain.
(SOCRATE) En ce cas, que dirons-nous qu’est le vent pris en lui-même, froid ou non froid ? ou bien en croirons-nous Protagoras et dirons-nous qu’il est froid pour celui qui a froid, et qu’il n’est pas froid pour celui qui n’a pas froid ?
(THÉÉTÈTE) Il semble bien que oui.
(SOCRATE) N’apparaît-il pas tel à l’un et à l’autre ?
(THÉÉTÈTE) Si.
(SOCRATE) Mais apparaître, c’est être senti ?
(THÉÉTÈTE) Effectivement.
(SOCRATE) Alors l’apparence et la sensation sont la même chose en ce qui concerne la chaleur et toutes les choses du même genre ; car telles chacun les sent, telles elles semblent bien être pour chacun.
(THÉÉTÈTE) C’est vraisemblable.
(SOCRATE) Donc la sensation, en tant que science, a toujours un objet réel et n’est pas susceptible d’erreur.
(THÉÉTÈTE) Evidemment.

Étude lexicale

Le vocabulaire de la connaissance

Exercice 1

Relevez les mots surlignés en jaune dans le texte du Théétète ; à quel champ lexical appartiennent-ils ? Quels sont leurs thèmes communs et quelles racines pouvez-vous reconnaître ?

Quels mots français sont formés sur ces mêmes racines ?

le corrigé de l'exercice 1

Le monde de l'apparence ; la sensation

Exercice 2

Relevez les mots surlignés en vert dans le texte du Théétète ; à quel champ lexical appartiennent-ils ? Quels sont leurs thèmes communs et quelles racines pouvez-vous reconnaître ?

Quels mots français sont formés sur ces mêmes racines ?

le corrigé de l'exercice 2

Morphologie nominale

Les thèmes en -ι

Les thèmes en -ι comportent des noms, le plus souvent féminins, plus rarement masculins, et jamais neutres.

Outre quelques noms comme ἡ πόλις (la cité), ἡ ὕβρις ( l'orgueil, la démesure), ὁ ὄφις (le serpent) on trouve de très nombreux noms d'action formés avec le suffixe -σις, -σεως : ἡ πρᾶξις, (l'action), ἡ μάθησις (l'apprentissage), ἡ γνῶσις (la connaissance)...

SingulierPluriel
Nom.
Voc.
Acc.
Gén.
Dat.
ἡ πόλις
πόλι
τὴν πόλιν
τῆς πόλεως
τῇ πόλει
αἱ πόλεις
πόλεις
τὰς πόλεις
τῶν πόλεων
ταῖς πόλεσι(ν)

Exercice 3

Vous connaissez maintenant le nom d'action ἡ αἴσθησις : déclinez-le à tous les cas, au singulier et au pluriel.

le corrigé de l'exercice 3

Exercice 4

Analysez et traduisez les formes suivantes :

1. αἱ ἀκροπόλεις - 2. τὴν ὕβριν - 3. τῆς φύσεως 4. τῇ πράξει - 5. τὴν δύναμιν - 6.τῶν ὄφεων -7. τοῖς πρυτάνεσιν - 8. τούς μάντεις - 9. τῆς πράξεως - 10. ὄφι

le corrigé de l'exercice 4

Morphologie verbale

Le parfait actif en -κα

Vous avez rencontré deux verbes au parfait actif dans le texte d'étude : ἀνέγνωκα, parfait de ἀναγιγνώσκω, et εἴρηκε, εἰρηκέναι, respectivement 3ème personne du singulier et infinitif parfait de λέγειν. On doit y ajouter la forme ἔοικεν, qui a un sens présent.

Tous ces verbes sont considérés comme irréguliers, parce que leur parfait est construit sur un thème différent de celui du présent : mais leur terminaison est parfaitement régulière.

À titre de comparaison, nous donnons ici la conjugaison du parfait actif de λύω

λύωγιγνώσκω
IndicatifΛέλυκα
λέλυκας
λέλυκε(ν)
λελύκαμεν
λελύκατε
λελύκασι(ν)
ἔγνωκα
ἔγνωκας
ἔγνωκε(ν)
ἐγνώκαμεν
ἐγνώκατε
ἐγνώκασι(ν)
Infinitifλελυκέναιἐγνωκέναι
Participeλελυκώς, λελυκότος
λελυκυῖα, λελυκυίας
λελυκος, λελυκότος
ἐγνωκώς, -κότος
ἐγνωκυῖα, -κυίας
ἐγνωκός, -κότος

Exercice 5

En vous appuyant sur le tableau ci-dessus, donnez toutes les formes de parfait actif des verbes λέγω (εἴρηκα) et ἔοικα

le corrigé de l'exercice 5

Exercice 6

Donnez toutes les formes d'indicatif, infinitif et participe actif du verbe λέγω (dire) présentes dans le texte, puis complétez le tableau de conjugaison.

Le verbe εἴπῃς est au subjonctif aoriste ; l'indicatif aoriste est εἶπον

le corrigé de l'exercice 6

Exercice 7 : thème d'imitation

En vous inspirant du texte de Platon, traduisez les phrases suivantes : 1. La science n'est pas autre chose que la sensation. 2. Tu as dit des paroles pas insignifiantes, Socrate. 3. L'homme est la mesure de toutes choses. 4. Pour moi, ce vent est froid, pour toi, non. 5. Protagoras est un homme savant.

le corrigé de l'exercice 7

Exercice 8 : Lecture orale

Lisez à haute voix les 4 premières répliques du texte (jusqu'au premier "oui" de Théétète), après l'avoir écouté.

Écouter la lecture du texte :

(ΣΩ.) Oὐδεὶς θεὸς δύσνους ἀνθρώποις, οὐδ´ ἐγὼ δυσνοίᾳ τοιοῦτον οὐδὲν δρῶ, ἀλλά μοι ψεῦδός τε συγχωρῆσαι καὶ ἀληθὲς ἀφανίσαι οὐδαμῶς θέμις. πάλιν δὴ οὖν ἐξ ἀρχῆς, ὦ Θεαίτητε, ὅτι ποτ´ ἐστὶν ἐπιστήμη, πειρῶ λέγειν· ὡς δ´ οὐχ οἷός τ´ εἶ, μηδέποτ´ εἴπῃς. ἐὰν γὰρ θεὸς ἐθέλῃ καὶ ἀνδρίζῃ, οἷός τ´ ἔσῃ.
(ΘΕΑΙ.) Ἀλλὰ μέντοι, ὦ Σώκρατες, σοῦ γε οὕτω παρακελευομένου αἰσχρὸν μὴ οὐ παντὶ τρόπῳ προθυμεῖσθαι ὅτι (151e) τις ἔχει λέγειν. δοκεῖ οὖν μοι ὁ ἐπιστάμενός τι αἰσθάνεσθαι τοῦτο ὃ ἐπίσταται, καὶ ὥς γε νυνὶ φαίνεται, οὐκ ἄλλο τί ἐστιν ἐπιστήμη ἢ αἴσθησις.
(ΣΩ.) Εὖ γε καὶ γενναίως, ὦ παῖ· χρὴ γὰρ οὕτως ἀποφαινόμενον λέγειν. ἀλλὰ φέρε δὴ αὐτὸ κοινῇ σκεψώμεθα, γόνιμον ἢ ἀνεμιαῖον τυγχάνει ὄν. αἴσθησις, φῄς, ἐπιστήμη ;
(ΘΕΑΙ.) Ναί.

Un peu de vocabulaire - Fiche n° 13 impression

Noms :

Noms féminins :

ἡ αἴσθησις, εωςla sensation

ἡ ἐπιστήμη, ηςla science, le savoir

ἡ φαντασία, αςl'apparence

Adjectifs :

εἰκός, κότοςvraisemblable

φαῦλος, η, ονde mauvaise qualité, insignifiant, nul

Verbes : en ω non contractes

αἰσθάνομαιpercevoir

ἀναγιγνώσκωlire

ἀφανίζω.faire disparaître, cacher

ἔοικαêtre vraisemblable, sembler

ἐπίσταμαιsavoir

φαίνομαιapparaître, paraître

Verbes : en ω contractes

en -έω-ῶ

δοκέω-ῶ (+ D.)sembler à

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 13") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 13") .comme ('en version').