Adapter à la mal-voyance Clavier virtuel Lexique Le Bailly Le Liddle Scott Le T L G Eulexis

Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 09/02/2016

Des outils vous accompagnent dans ce cours :

  1. un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  2. un bouton vers le clavier de Laurent Robin permettant d'écrire en grec ; celui-ci est accompagné d'explications que l'on peut faire apparaître en cliquant sur le petit bouton à gauche ;
  3. trois boutons contenant les dictionnaires les plus communément utilisés : le Bailly en ligne, le Liddle Scott (en anglais), et le Thesaurus Linguae Graecae (TLG), également en anglais.
  4. Eulexis enfin est un outil qui vous offre, d'une part, un accès aisé à trois dictionnaires, dont le Bailly, et d'autre part vous permet de lemmatiser les termes grecs.

À présent, vous allez pouvoir commencer à effectuer des repérages dans de vrais textes philosophiques, découvrir quelques notions de lexicographie, tout en continuant à apprendre des notions élémentaires de langue grecque. BONNE DÉCOUVERTE !

Platon, Protagoras, Histoire de Prométhée

Prométhée enchaîné, par Nicolas-Sébastien Adam, 1762 - © Musée du Louvre

Platon, Protagoras, Le mythe de Prométhée et Épiméthée impression

Ἦν γάρ ποτε χρόνος, ὅτε θεοὶ μὲν ἦσαν, θνητὰ δὲ γένη οὐκ ἦν. Ἐπειδὴ δὲ καὶ τούτοις χρόνος ἦλθεν εἱμαρμένος γενέσεως, τυποῦσιν αὐτὰ θεοὶ γῆς ἔνδον ἐκ γῆς καὶ πυρὸς μίξαντες καὶ τῶν ὅσα πυρὶ καὶ γῇ κεράννυται. Ἐπειδὴ δ’ἄγειν αὐτὰ πρὸς φῶς ἔμελλον, προσέταξαν Προμηθεῖ καὶ Ἐπιμηθεῖ κοσμῆσαι τε καὶ νεῖμαι δυνάμεις ἑκάστοις ὡς πρέπει. Προμηθέα δὲ παραιτεῖται Ἐπιμηθεὺς αὐτὸς νεῖμαι· Νείμαντος δέ μου, ἔφη, ἐπίσκεψαι· καὶ οὕτως πείσας νέμει. Νέμων δὲ τοῖς μὲν ἰσχὺν ἄνευ τάχους προσῆπτεν, τοὺς δ’ἀσθενεστέρους τάχει ἐκόσμει· τοὺς δὲ ὥπλιζε, τοῖς δ’ἄοπλον διδοὺς φύσιν ἄλλην τιν’αὐτοῖς ἐμηχανᾶτο δύναμιν εἰς σωτηρίαν. Ἃ μὲν γὰρ αὐτῶν σμικρότητι ἤμπισχεν, πτηνὸν φυγὴν ἢ κατάγειον οἴκησιν ἔνεμεν· ἂ δὲ ηὖξε μεγέθει, τῷδε αὐτῷ αὐτὰ ἔσῳζεν· καὶ τἆλλα οὕτως ἐπανισῶν ἔνεμεν. Ταῦτα δὲ ἐμηχανᾶτο εὐλάβειαν ἔχων μή τι γένος ἀϊστωθείη· ἐπειδὴ δὲ αὐτοῖς ἀλληλοφθοριῶν διαφυγὰς ἐπήρκεσε, πρὸς τὰς ἐκ Διὸς ὥρας εὐμαρίαν ἐμηχανᾶτο ἀμφιεννὺς αὐτὰ πυκναῖς τε θριξὶν καὶ στερεοῖς δέρμασιν, ἱκανοῖς μὲν ἀμῦναι χειμῶνα, δυνατοῖς δὲ καὶ καύματα, καὶ ἐξ εὐνὰς ἰοῦσιν ὅπως ὑπάρχοι τὰ αὐτὰ ταῦτα στρωμνὴ οἰκεία τε καὶ αὐτοφυὴς ἑκάστῳ· καὶ ὑποδῶν τὰ μὲν ὁπλαῖς, τὰ δὲ θριξὶν καὶ δέρμασιν στερεοῖς καὶ ἀναίμοις. [...]
Ἀποροῦντι δὲ αὐτῷ ἔρχεται Προμηθεὺς ἐπισκεψόμενος τὴν νομήν, καὶ ὀρᾷ τὰ μὲν ἄλλα ζῷα ἐμμελῶς πάντων ἔχοντα, τὸν δὲ ἄνθρωπον γυμνόν τε καὶ ἀνυπόδητον καὶ ἄστρωτον καὶ ἄοπλον· ἤδη δὲ καὶ ἡ εἱμαρμένη ἡμέρα παρῆν, ἐν ῇ ἔδει καὶ ἄνθρωπον ἐξιέναι ἐκ γῆς εἰς φῶς. Ἀπορίᾳ οὖν ἐχόμενος ὁ Προμηθεὺς ἥντινα σωτηρίαν τῷ ἀνθρώπῳ εὕροι, κλέπτει Ἡφαίστου καὶ Ἀθηνᾶς τὴν ἔντεχνον σοφίαν σὺν πυρί – ἀμήχανον γὰρ ἦν ἄνευ πυρὸς αὐτὴν κτητήν τῳ ἢ χρησίμην γενέσθαι – καὶ οὕτω δὴ δωρεῖται ἀνθρώπῳ. Τὴν μὲν οὖν περὶ τὸν βίον σοφίαν ἄνθρωπος ταύτῃ ἔσχεν, τὴν δὲ πολιτικὴν οὐκ εἶχεν· ἦν γὰρ παρὰ τῷ Διί. Τῷ δὲ Προμηθεῖ εἰς μὲν τὴν ἀκρόπολιν τὴν τοῦ Διὸς οἴκησιν οὐκέτι ἐνεχώρει εἰσελθεῖν· πρὸς δὲ καὶ αἱ Διὸς φυλακαὶ φοβεραὶ ἦσαν· εἰς δὲ τὸ τῆς Ἀθηνᾶς καὶ Ἡφαίστου οἴκημα τὸ κοινόν, ἐν ᾧ ἐφιλοτεχνείτην, λαθὼν εἰσέρχεται, καὶ κλέψας τήν τε ἔμπυρον τέχνην τὴν τοῦ Ἡφαίστου καὶ τὴν ἄλλην τῆς Ἀθηνᾶς δίδωσιν ἀνθρώπῳ, καὶ ἐκ τούτου εὐπορία μὲν ἀνθρώπῳ τοῦ βίου γίγνεται, Προμηθέα δὲ δι’Ἐπιμηθέα ὕστερον, ᾗπερ λέγεται, κλοπῆς δίκη μετῆλθεν.

Platon, Protagoras, 320c-321 b et 321c-322a.

Traduction

C'était le temps où les dieux existaient, mais où les races mortelles n'existaient pas encore. Mais lorsque fut venu pour elles le temps fixé de la naissance, les dieux les façonnent à l'intérieur de la terre, en mêlant la terre et le feu et tous les éléments qui se mélangent à la terre et au feu. Et lorsqu'ils étaient sur le point de les mener vers la lumière, ils chargèrent Prométhée et Épiméthée de les équiper et de distribuer à chacune les facultés comme il convient. Épiméthée demanda à Prométhée de faire lui-même le partage ; "Lorsque j'aurai fait le partage, dit-il, inspecte-le." Et l'ayant ainsi persuadé, il procède à la distribution. Pour ce partage, il donnait aux uns la force sans la vitesse, aux autres, plus faibles, il attribuait la vitesse ; il armait les uns, et donnant aux autres une nature désarmée, il leur imaginait quelque autre faculté pour leur salut. Ceux à qui il avait imposé la petitesse, il les dotait d'une fuite ailée ou d'une résidence souterraine ; ceux à qui il avait donné la grandeur, il les sauvait par cela même. Et ainsi de suite, équilibrant tout. Il organisait tout, en faisant bien attention à ce qu'aucune espèce ne soit anéantie. Mais lorsqu'il leur eut fourni les moyens d'échapper à une destruction mutuelle, il leur inventait des recours contre les intempéries qui viennent de Zeus, les revêtant de poils épais et de peaux solides, suffisantes pour les défendre des tempêtes, capables de les défendre de la chaleur et en outre, quand ils iraient dormir, couvertures naturelles et propres à chacun. Il chaussa les uns de sabots, les autres de cuirs massifs et vides de sang. [...]
Tandis qu'il se trouvait embarrassé, arrive Prométhée pour inspecter la répartition, et il voit tous les autres êtres vivants harmonieusement équipés, et l'homme nu, sans chaussures, sans couvertures, sans armes. Et le jour marqué par le destin était là, où il fallait que l'homme sortît de la terre pour paraître à la lumière. Prométhée, pris par cette difficulté de trouver pour l'homme un moyen de salut, vole le savoir technique d'Héphaïstos et d'Athéna, et en même temps le feu, – car, sans le feu il était impossible que cette habileté fût acquise ou soit utile à quiconque, – puis, cela fait, il en fit présent à l'homme. C'est ainsi que l'homme eut la connaissance utile à la vie, mais il n'avait pas la politique : celle-ci en effet était auprès de Zeus; or Prométhée ne pouvait plus pénétrer dans l'acropole qui est la demeure de Zeus: en outre les gardiennes de Zeus étaient redoutables. Mais il pénétra sans être vu dans l'atelier où Héphaïstos et Athéna pratiquaient ensemble les arts qu'ils aiment, et ayant volé l'art du feu d'Héphaïstos et celui qui appartient à Athéna, il les donne à l'homme, et à partir de là, la vie de l'homme devint facile, et que Prométhée, par la suite, fut, à cause d'Épiméthée, puni pour vol.

Sur le mythe de Prométhée, dont Platon donne ici une réécriture plaisante, voir ici.

Vous devez avoir reconnu...

Les verbes à l'imparfait

Exercice 1

De nombreux verbes, dans ce texte, sont à l'imparfait ; nous les avons écrits en gras. Relevez-les, analysez-les, et essayez de les traduire en vous aidant de la traduction (les verbes à l'imparfait dans le texte grec ont été également écrits en gras dans le texte français).

le corrigé de l'exercice 1

Exercice 2

Revenons un instant sur le verbe "être présent", composé du verbe être. Essayons de le conjuguer, au présent et à l'imparfait.

le corrigé de l'exercice 2

Les mots en -ις, -εως

Révisez la fiche n° 7, notamment la déclinaison des thèmes en i.

Exercice 3

Relevez, dans le texte d'étude, les mots écrits en rouge, et dites à quel cas ils se trouvent.

le corrigé de l'exercice 3

Étude lexicale 1 : la racine *gen/*gon/*gn.

Le verbe γίγνομαι

Ce verbe, qui signifie "devenir", est déjà connu de vous ; vous l'avez rencontré dès la fiche 4.

Il est formé :

Ce verbe est présent dans le texte à deux reprises : la forme γίγνεται (à la fin du texte), et l'infinitif aoriste γενέσθαι.

Dans cet infinitif (que vous traduirez ici par un infinitif présent), on reconnaît la racine (au degré [e]) γεν-.

: Le verbe εἶναι n'ayant pas d'aoriste, c'est le verbe γενέσθαι qui se substitue à lui ; c'est donc le contexte qui vous indiquera si ce verbe doit être traduit par "être" ou par "devenir".

Exercice 4

Traduisez les phrases suivantes du texte : 1. Ἀμήχανον (impossible) ἦν ἄνευ πυρὸς (sans le feu) ταύτην τὴν σοφίαν χρησίμην (utile) γενέσθαι. 2. Ἐκ τούτου (à la suite de cela) εὐπορία (la facilité) ἀνθρώπῳ τοῦ βίου γίγνεται.

le corrigé de l'exercice 4

Le nom neutre τὸ γένος, ους

Vous avez appris ce mot dans la fiche 9. Il désigne un groupe formé par la naissance : la race ou l'espèce (ensemble d'êtres de même origine), la nation, la famille...

Voici maintenant la déclinaison de ce mot :

SingulierPluriel
nom. voc. acc.
gén.
dat.
γένος
γένους
γένει
γένη
γενέων
γενεσι(ν)

Un nom d'action en -σις : ἡ γένεσις, -σεως, "la naissance".

Ce nom – dont vous connaissez déjà la déclinaison – est également fondé sur la racine (au degré [e]) γεν-.

Exercice 5

Traduisez les phrases suivantes du texte : 1. Ἦν γάρ ποτε χρόνος, ὅτε θεοὶ μὲν ἦσαν, θνητὰ (mortel) δὲ γένη οὐκ ἦν. 2. Τούτοις τοῖς γένεσι χρόνος ἦλθεν (arriva) εἰμαρμένος (fixé par le destin) γενέσεως.

le corrigé de l'exercice 5

Étude lexicale 2 : le corps et ses qualités.

Les parties du corps

Bien que le travail de Prométhée consiste ici à "armer" (ὁπλίζειν) les êtres vivants pour permettre leur survie, peu de mots désignent les membres ou les organes du corps. On trouvera cependant :

Les qualités du corps

La taille

τὸ μέγεθος, -ους, mot neutre qui se décline sur le modèle de γένος, signifie "la grandeur" et s'oppose à ἡ μικρότης, τητος, la petitesse. C'est un nom abstrait formé avec le suffixe féminin -της, -τητος (à ne pas confondre avec le suffixe masculin -της, -του, qui sert à former des noms d'agent (ὁ πολίτης, ὁ δεσμότης...).

Les facultés du corps (δυνάμεις)

Grandeur et petitesse sont des qualités, mais non des facultés (δυνάμεις) ; on trouve cependant deux noms de qualités :

Quelques adjectifs

Exercice 6

Un peu d'étymologie : quels mots français connaissez-vous, issus des mots grecs suivants : 1. ἀσθενής 2. τάχος 3. στερεός 4. γυμνός 5. γένος

le corrigé de l'exercice 6

Un peu de nouveau : Première approche de l'aoriste

Qu'est-ce que l'aoriste ?

L'aoriste est de loin le temps le plus utilisé dans les textes qui nous sont parvenus.

Revoyez la définition de ce temps dans la fiche 4

Formation de l'aoriste à l'indicatif

Contrairement au présent et à l'imparfait, l'aoriste ne se forme pas selon un modèle unique :

  • Le radical est très souvent différent de celui du présent ;
  • Il y a plusieurs séries de désinences possibles

Pour savoir comment conjuguer tel verbe précis à l'aoriste, une seule solution : il faut consulter le lexique ou le dictionnaire pour connaître les temps primitifs du verbe en question.

Soit le verbe Λύω, λύσω, ἔλυσα. Vous connaissez la première forme, λύω, qui est au présent ; la seconde, λύσω, est un futur, que nous verrons plus tard.
C'est la troisième, ἔλυσα, qui nous intéresse ici : elle nous donne à la fois le radical de l'aoriste, et le type de conjugaison auquel il appartient.

L'aoriste en -σα à la voix active

Il se forme de la manière suivante : augment + radical + σα

λύω Τιμάω-ῶ Ποιέω-ῶ Δουλόω-ῶ
Ἔλυσα
ἔλυσας
ἔλυσε
ἐλύσαμεν
ἐλύσατε
ἔλυσαν
Ἐτίμησα
ἐτίμησας
ἐτίμησε
ἐτιμήσαμεν
ἐτιμήσατε
ἐτίμησαν
Ἐποίησα
ἐποίησας
ἐποίησε
ἐποιήσαμεν
ἐποιήσατε
ἐποίησαν
Ἐδούλωσα
ἐδούλωσας
ἐδούλωσε
ἐδουλώσαμεν
ἐδουλώσατε
ἐδούλωσαν

Verbes à occlusives : mêmes règles que pour le futur :

Les verbes en -λω, -μω, -νω, -ρω :

Le sigma disparaît après la liquide, en allongeant la voyelle précédente :

Infinitif et participe :

Exercice 7

Dans le texte d'étude, les verbes présentant un aoriste sigmatique (ou assimilé) ont été surlignés en jaune. Relevez-les, dites à quelle personne ils se trouvent, donnez la forme correspondante au présent, puis donnez la 1ère personne du singulier aoriste pour chaque verbe.

le corrigé de l'exercice 7

Exercice 8

Voici 10 verbes déjà connus de vous, car vus dans les fiches précédentes. Nous les avons mis à l'aoriste actif ; analysez-les et traduisez-les.

1. ἠδικήσαμεν 2. ἡκούσατε 3. ἐδεἰπνησας 4. ἒδοξε 5. ἐθαὐμασα 6. ἐκράτησαν 7. πιστεῦσαι 8. ποθἠσας 9. ἒτρεψαν 10. ἐφιλοσὀφησας.

le corrigé de l'exercice 8

Exercice 9 : version.

Vous êtes maintenant en mesure de traduire un texte simple, directement inspiré du texte de Platon. Aidez-vous du lexique, et éventuellement des outils à votre disposition.

Ἦν γάρ ποτε χρόνος, ὅτε οἱ θεοὶ μὲν ἦσαν, θνητὰ δὲ γένη οὐκ ἦν. Ἀλλ' ὁ χρόνος ἦλθεν εἰμαρμένος γενέσεως τοῖς θνητοῖς γένεσιν. Οἱ θεοὶ προσέταξαν Ἐπιμηθεῖ νεῖμαι δυνάμεις τοῖς ζῷοις. Τοῖς μὲν ἰσχὺν ἀνεὺ τάχους προσῆπτεν, τοῖς δὲ μέγεθος, τοῖς δὲ στερεὸν δέρμα ἢ πυκνὰς τρίχας. Ἀλλ' ὁ ἄνθρωπος ἄοπλος καὶ γυμνὸς ἦν. Ὁ Προμηθεὺς τὸ τοῦ Ἡφαίστου πῦρ καὶ τὴν τῆς Ἀθηνᾶς σοφίαν ἔκλεψε καὶ τοῖς ἀνθρώποις ἔνειμεν.

le corrigé de l'exercice 9

Un peu de vocabulaire - Fiche n° 11 impression

Noms

Noms féminins

Ἡ γένεσις, -σεωςla naissance

ἡ δύναμις, -εωςfaculté, puissance

ἡ θρίξ, τριχόςpoil, cheveu

ἡ ἰσχύς, ύοςla force

ἡ μικρότης (σμικρότης), -τητοςla petitesse

Noms neutres

τὸ δέρμα, -ματοςla peau

τὸ μέγεθος, ουςla grandeur

τὸ πῦρ, πυρόςle feu

τὸ τάχος, ουςla vitesse

Adjectifs

ἄοπλος, ος, ονdésarmé

γυμνός, ή, όν nu

θνητός, ή, όνmortel

πυκνός, ή, όν épais, dru

στερεός, ά, όνdur, vigoureux

Verbes

κλέπτω, κλέψω, ἔκλεψαvoler, dérober

κοσμέω-ῶ, κοσμήσω, ἐκόσμησα équiper, orner

νέμω, νεμῶ, ἔνειμαdistribuer, répartir

προστάττω, προστάξω, προσέταξαcharger quelqu'un de faire qqch.

σῴζω, σώσω, ἔσωσαsauver, préserver

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 11") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 11") .comme ('en version').