Adapter à la mal-voyance Clavier virtuel Lexique Le Bailly Le Liddle Scott Le T L G Eulexis

Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 13/01/2016

Des outils vous accompagnent dans ce cours :

  1. un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  2. un bouton vers le clavier de Laurent Robin permettant d'écrire en grec ; celui-ci est accompagné d'explications que l'on peut faire apparaître en cliquant sur le petit bouton à gauche ;
  3. trois boutons contenant les dictionnaires les plus communément utilisés : le Bailly en ligne, le Liddle Scott (en anglais), et le Thesaurus Linguae Graecae (TLG), également en anglais.
  4. Eulexis enfin est un outil qui vous offre, d'une part, un accès aisé à trois dictionnaires, dont le Bailly, et d'autre part vous permet de lemmatiser les termes grecs.

À présent, vous allez pouvoir commencer à effectuer des repérages dans de vrais textes philosophiques, découvrir quelques notions de lexicographie, tout en continuant à apprendre des notions élémentaires de langue grecque. BONNE DÉCOUVERTE !

Platon, Le Banquet, Histoire de Poros et Pénia (203b - 204a)

L'Amour bandant son arc, copie romaine d'un original de Lysippe, musées du Capitole.
Par Marie-Lan Nguyen — Travail personnel. Sous licence CC BY 2.5 via Wikimedia Commons

Platon, Le Banquet, Discours de Diotime impression

Diotime, une vieille femme, raconte à Socrate et à ses amis la naissance de l’Amour.

Ὅτε γὰρ ἐγένετο ἡ Ἀφροδίτη, εἱστιῶντο οἱ θεοὶ οἵ τε ἄλλοι καὶ ὁ τῆς Μήτιδος ὑὸς Πόρος. Ἐπειδὴ δὲ ἐδείπνησαν1, προσαιτήσουσα οἷον δὴ εὐωχίας οὔσης ἀφίκετο ἡ Πενία, καὶ ἦν περὶ τὰς θύρας. Ὁ οὖν Πόρος μεθυσθεὶς τοῦ νέκταρος, οἶνος γὰρ οὔπω ἦν, εἰς τὸν τοῦ Διὸς κῆπον εἰσελθὼν βεβαρημένος ηὗδεν. Ἡ οὖν Πενία ἐπιβουλεύουσα διὰ τὴν αὑτῆς ἀπορίαν παιδίον ποιήσασθαι ἐκ τοῦ Πόρου, κατακλίνεταί (203c) τε παρ᾽ αὐτῷ καὶ ἐκύησε τὸν ἔρωτα. Διὸ δὴ καὶ τῆς Ἀφροδίτης ἀκόλουθος καὶ θεράπων γέγονεν ὁ Ἔρως, γεννηθεὶς ἐν τοῖς ἐκείνης γενεθλίοις, καὶ ἅμα φύσει ἐραστὴς ὢν περὶ τὸ καλὸν καὶ τῆς Ἀφροδίτης καλῆς οὔσης. Ἅτε οὖν Πόρου καὶ Πενίας ὑὸς ὢν ὁ Ἔρως ἐν τοιαύτῃ τύχῃ καθέστηκεν. Πρῶτον μὲν πένης ἀεί ἐστι, καὶ πολλοῦ δεῖ ἁπαλός τε καὶ καλός, οἷον οἱ πολλοὶ οἴονται, ἀλλὰ σκληρὸς (203d) καὶ αὐχμηρὸς καὶ ἀνυπόδητος καὶ ἄοικος, χαμαιπετὴς ἀεὶ ὢν καὶ ἄστρωτος, ἐπὶ θύραις καὶ ἐν ὁδοῖς ὑπαίθριος κοιμώμενος, τὴν τῆς μητρὸς φύσιν ἔχων, ἀεὶ ἐνδείᾳ ξύνοικος. Κατὰ δὲ αὖ τὸν πατέρα ἐπίβουλός ἐστι τοῖς καλοῖς καὶ τοῖς ἀγαθοῖς, ἀνδρεῖος ὢν καὶ ἴτης καὶ σύντονος, θηρευτὴς δεινός, ἀεί τινας πλέκων μηχανάς, καὶ φρονήσεως ἐπιθυμητὴς καὶ πόριμος, φιλοσοφῶν διὰ παντὸς τοῦ βίου, δεινὸς γόης καὶ φαρμακεὺς καὶ σοφιστής· καὶ οὔτε ὡς (203e) ἀθάνατος πέφυκεν οὔτε ὡς θνητός, ἀλλὰ τοτὲ μὲν τῆς αὐτῆς ἡμέρας θάλλει τε καὶ ζῇ, ὅταν εὐπορήσῃ, τοτὲ δὲ ἀποθνῄσκει, πάλιν δὲ ἀναβιώσκεται διὰ τὴν τοῦ πατρὸς φύσιν, τὸ δὲ ποριζόμενον ἀεὶ ὑπεκρεῖ· ὥστε οὔτε ἀπορεῖ Ἔρως ποτὲ οὔτε πλουτεῖ, σοφίας τε αὖ καὶ ἀμαθίας ἐν μέσῳ ἐστίν.

1. Il s'agit du verbe δειπνέω -ῶ, dîner.

Traduction

Quand Aphrodite naquit, les dieux firent un festin, tous les dieux, y compris Poros, fils de Métis. Lorsqu'ils eurent dîné, Pénia, voulant profiter de la bonne chère, se présenta pour mendier et se tint près de la porte. Or Poros, enivré de nectar, car il n'y avait pas encore de vin, sortit dans le jardin de Zeus, et, alourdi par l'ivresse, il s'endormit. Alors Pénia, à cause de son indigence, complota de se faire faire un enfant de Poros, se coucha près de lui, et conçut l'Amour. Aussi l'Amour devint-il le compagnon et le serviteur d'Aphrodite, parce qu'il fut engendré au jour de naissance de la déesse, et parce qu'il est naturellement amoureux du beau, et qu'Aphrodite est belle.
Etant fils de Poros et de Pénia, l'Amour en a reçu certains caractères. D'abord il est toujours pauvre, et, loin d'être délicat et beau comme pensent la plupart, il est sec, sale, va-nu-pieds, sans maison, couchant toujours par terre, sans couverture, il dort en plein air, près des portes et dans les rues; il tient de sa mère, il est l'éternel compagnon de l'indigence. D'un autre côté, comme son père, il est toujours à la piste de ce qui est beau et bon ; il est brave, résolu, ardent, excellent chasseur, tissant toujours quelque ruse, amateur de science, plein de ressources, passant sa vie à philosopher, habile sorcier, guérisseur et sophiste. Il n'est par nature ni immortel ni mortel; mais dans la même journée, tantôt il est florissant et plein de vie, quand il est dans l'abondance, tantôt il meurt, puis renaît, grâce au naturel qu'il tient de son père. Ce qu'il acquiert lui échappe sans cesse, de sorte qu'il n'est jamais ni pauvre ni riche, et qu'il tient de même le milieu entre la science et l'ignorance.

Vous devez avoir reconnu...

Morphologie nominale

Exercice 1

À quel genre, nombre et cas sont les mots et expressions suivants : 1. εὐωχίας οὔσης, 2. αὑτῆς, 3. τοῦ Πόρου, 4. φύσει, 5. φρονήσεως, 6. φύσιν.

le corrigé de l'exercice 1

Exercice 2

Déclinez les noms ἡ φύσις, ἡ φρόνησις, ὁ θηρευτής, ὁ σοφιστής.

le corrigé de l'exercice 2

Exercice 3

Donnez la 1ère et la 3ème personnes du singulier de l'imparfait actif des verbes écrits en italiques dans le texte.

le corrigé de l'exercice 3

Étude lexicale 1 : quelques dieux grecs.

Les dieux du panthéon

La scène décrite se passe chez les dieux : le mot "dieu" se dit ὁ θεός, οῦ ; le mot est de la même racine que le latin "deus".

Exercice 4

Répondez aux questions suivantes : 1. Qu'est-ce qu'une théocratie ? 2. Qu'est-ce que la théologie ? 3. Que signifient les prénoms Théodore, Théophane, Théophile ? 4. Qu'est-ce qu'un athée ? 5. Que signifie le nom "Panthéon" ?

le corrigé de l'exercice 4

Vous avez probablement reconnu dans le texte le nom de plusieurs grands dieux de la mythologie grecque :

ἡ Ἀφροδίτη

Déesse de la Beauté et de l'Amour, sa naissance fait l'objet de nombreuses légendes. Ici Platon n'entre guère dans le détail, mais Aphrodite semble plus récente que les autres dieux olympiens – ce qui contredit la tradition hésiodique selon laquelle la déesse serait née du sperme d'Ouranos, mutilé par Chronos, et de la mer.

Son nom, Ἀφροδίτη, se décline sur le modèle de κεφαλή : Ἀφροδίτη, Ἀφροδίτην, Ἀφροδίτης, Ἀφροδίτῃ.

ὁ Ἔρως

Dieu du désir amoureux et de l'amour, Éros est traditionnellement le fils d'Aphrodite.

Ce n'est pas le cas ici : Platon en fait un simple serviteur (θεράπων) de la déesse, et il le fait naître de Poros et Pénia.

Son nom appartient à la 3ème déclinaison, dite "athématique". Voici son paradigme :

Nom.-Voc.
Acc.
Gén.
Dat.
Ἔρως
Ἔρωτα
Ἔρωτος
Ἔρωτι

ὁ Ζεύς

Le plus grand des dieux, Zeus, n'est présent ici qu'une fois, dans l'expression εἰς τὸν τοῦ Διὸς κῆπον : dans le jardin de Zeus (lieu avec mouvement).

Son nom appartient à la 3ème déclinaison, dite "athématique", mais il est irrégulier. Voici son paradigme :

Nom.
Voc.
Acc.
Gén.
Dat.
Ζεύς
Ζεῦ
Δία
Διός
Διί

Il est prudent d'apprendre à décliner son nom, car la moindre erreur peut vous valoir d'être foudroyé... Zeus, dieu de la foudre, est susceptible !

Μῆτις, Μήτιδος

Cette déesse féminine est à la limite entre une véritable déesse et une simple allégorie. Son nom signifie "ruse, prudence" ; Océanide, fille de Thétys et d'Océan, elle fut la première épouse de Zeus. Celui-ci ayant appris que Métis, après lui avoir donné une fille, aurait un autre enfant qui détrônerait son père, pour éviter cela, l'avala. C'est ainsi que naquit Athéna, déesse sans mère.

Sur Métis, vous pouvez lire l'ouvrage de Marcel Détienne et Jean-Pierre Vernant, Les ruses de l'intelligence, la mètis des Grecs (Flammarion, 1974, 316 p.)

Voici la déclinaison de ce nom :

Nom.
Voc.
Acc.
Gén.
Dat.
Μῆτις
Μῆτι
Μήτιδα
Μήτιδος
Μήτιδι

Des Dieux inventés par Platon

ὁ τῆς Μήτιδος ὑὸς Πόρος : Poros fils de Métis

ὁ πόρος désigne le passage, l'accès – il est de la même famille que πορεύομαι, aller, accéder. il désigne aussi les ressources, l'expédient.

Lorsqu'il n'y a plus de ressources, que l'on bute sur une impasse, alors c'est l'ἀπορία (aporie), l'obstacle, l'impossibilité de conclure...

Πόρος ici n'est pas un véritable dieu, mais une allégorie.

ἡ Πενία

Vous connaissez depuis la fiche n° 6 le nom πένης, ητος : le pauvre. ἡ Πενία désigne donc la Pauvreté, le manque. Elle aussi est une pure allégorie.

Étude lexicale 2 : quelques noms de parenté.

ἡ μήτηρ, la mère et ὁ πατήρ, le père

Le premier terme, issu d'une racine indo-européenne *mā-ter, a donné le latin mater, le sanskrit matar-, l'allemand Mutter, l'anglais mother...

Le second, issu d'une racine indo-européenne *pă-ter, a donné le sanskrit pitar, le latin pă-ter, que l'on retrouve aussi, sous la forme -piter, dans le composé Jupiter, nom Romain de Zeus, l'allemand Vater et l'anglais father.

Cette universalité du couple *mā-ter / *pă-ter témoigne de l'ancienneté et de la permanence des relations familiales dans toute la sphère indo-européenne.

Déclinaison de μήτηρ et πατήρ

Ils appartiennent tous deux à la déclinaison athématique à thème consonantique.

πατήρμήτηρ
ὁ πατήρ
πάτερ
τὸν πατέρα
τοῦ πατρός
τῷ πατρί
Οἱ πατέρες
Πατέρες
Τοὺς πατέρας
Τῶν πατέρων
Τοῖς πατράσιν
ἡ μήτηρ
μῆτερ
τὴν μητέρα
τῆς μητρός
τῇ μητρί
αἱ μητέρες
μητέρες
τὰς μητέρας
τῶν μητέρων
ταῖς μητρᾶσι

ὁ ὑός (le fils)

ὁ ὑός combine des formes de la seconde et de la troisième déclinaison

ὁ ὑός
ὁ ὑός
ὑέ
τὸν ὑόν
τοῦ ὑέος
τῷ ὑεῖ
οἱ ὑεῖς
ὑεῖς
τοὺς ὑεῖς
τῶν ὑέων
τοῖς ὑέσι(ν)

Exercice 5

Traduisez les phrases suivantes :

1. Ἡ Ἀφροδίτη οὔκ ἐστι ἡ τοῦ Ἔρωτος μήτηρ. 2. Ὁ ζεὺς πάτερ τῆς Μήτιδός οὔκ ἐστιν. 3. Ὁ πάτερ καὶ ἡ μήτηρ τῆς Ἀφροδίτης Οὐρανός καὶ Γή εἰσιν. 4. Ἡ τοῦ Ἔρωτος μήτηρ οὔκ ἐστιν Ἀφριδίτη ἀλλὰ Πενία. 5. Je vois le père du dieu. 6. Nous voyons les fils des dieux.

le corrigé de l'exercice 5

Exercice 6

Déclinez les expressions suivantes : 1. un bon père (ἀγαθὸς πατήρ) - 2. la mère aimée (ἡ φίλη μήτηρ) 3. l'honnête fils (ὁ χρηστὸς ὑός)

le corrigé de l'exercice 6

Étude lexicale 3 : le manque et l'expédient.

Le manque

Nous avons vu plus haut que la mère d'Éros était, selon Platon, Pénia, la Pauvreté.

Relisons à présent le texte, en nous aidant de la traduction.

Nous apprenons d'abord que Pénia va agir "à cause de son indigence", διὰ τὴν αὑτῆς ἀπορίαν : ce mot renvoie à Poros, et nous l'avons déjà expliqué.

Nous trouvons ensuite une description d'Éros en SDF ; outre πένης, déjà vu, nous avons :

Nous trouvons donc à trois reprises au moins le préfixe privatif , qui indique la privation ou l'absence de quelque chose. Ce préfixe prend parfois la forme ἀν devant voyelle : ἀνυπόδητος. C'est le même que nous retrouvons en latin (in-), l'anglais ou l'allemand un-

En français, nous avons hérité à la fois du préfixe latin in- et du préfixe grec Lorsqu'ils coexistent pour un même radical, nous les avons spécialisés : ainsi, "im-moral" signifie "contraire à la morale" (ce qui suppose que celle-ci existe, même pour être transgressée), tandis qu' "a-moral" indique l'absence totale de morale.

Enfin, nous rencontrons le nom ἡ ἔνδεια ας qui indique le manque, l'insuffisance ou le besoin (de qch) ; ce mot est évidemment de la même racine que le verbe δέομαι (+ gén), manquer de, demander vu à la fiche n° 5

Ce champ lexical nous éclaire sur la conception qu'avaient les Anciens (et pas seulement Platon) de l'amour et surtout du désir : on ne désire que ce que l'on ne possède pas, ce dont on ressent douloureusement le manque. Le désir est donc perçu négativement, comme un "manque d'être" et une souffrance toujours renouvelée.

Du côté de Poros : énergie et débrouillardise

Poros, "Expédient", ne s'oppose pas à Pénia comme la richesse, l'abondance pourrait s'opposer au dénuement. Ici, Poros représente surtout l'énergie vitale, l'intelligence et l'activité qui permettent de surmonter le manque.

Une intelligence pratique

L'adjectif qui définit le mieux Éros est sans doute δεινός : c'est un adjectif qui signifie à la fois "habile", "redoutable", "terrible". En français, on le trouve, par exemple, dans le mot dinosaure ("lézard terrible").

Éros est donc à la fois θηρευτὴς δεινός (habile chasseur), δεινὸς γόης (habile sorcier) καὶ φαρμακεὺς (guérisseur) καὶ σοφιστής (sophiste).

Le fils de Métis possède aussi l'art de la μηχανή, ῆς : la ruse (mot qui a donné la machina du latin, et donc notre machine...

Il est aussi ἐπίβουλος : comploteur, toujours en train de fomenter quelque chose, arnaqueur, en somme...

Enfin, il est avide de la φρόνησις, -σεως : la pensée, d'où le savoir.

Une énergie toujours en éveil

Relevons dans le texte les adjectifs qui qualifient Éros :

Nous découvrons ici un type de héros très grec : intelligent et rusé, parfois peu regardant sur la morale, et capable de se sortir de n'importe quelle situation ; un héros incarné par Ulysse "aux mille ruses"...

Un peu de nouveau : l'imparfait médio-passif des verbes en -ω.

L'imparfait médio-passif, comme l'imparfait actif, se forme sur le radical de présent, que l'on obtient en ôtant la désinence -ομαι.

L'imparfait se forme en ajoutant l'augment devant le radical, et une série de désinences, dites "désinences secondaires", après le radical. Ces désinences sont : -ομην, -ου, -ετο, όμεθα, εσθε, -οντο.

Verbes non contractes Verbes contractes
ἐλυ-όμην

ἐλύ-ου
ἐλύ-ετο
ἐλυ-όμεθα

ἐλύ-εσθε

ἐλύ-οντο
ἐτιμά-ομην = ἐτιμώμην
ἐτιμά-ου = ἐτιμῶ
ἐτιμά-ετο = ἐτιμᾶτο
ἐτιμά-όμεθα = ἐτιμώμεθα
ἐτιμά-εσθε = ἐτιμᾶσθε
ἐτιμά-οντο = ἐτιμῶντο
ἐποιε-ομην = ἐποιούμην
ἐποιε-ου = ἐποιοῦ
ἐποιε-ετο = ἐποιεῖτο
ἐποιε-ομεθα = ἐποιοῦμεθα
ἐποιε-εσθε = ἐποιεῖσθε

ἐποιε-οντο = ἐποιοῦντο

Exercice 7

Cherchez dans le lexique, en tapant *mai dans "grec", puis en appuyant sur le bouton, tous les verbes au moyen vus dans les leçons 1 à 10 ; conjuguez-les à l'imparfait médio-passif.

le corrigé de l'exercice 7

Exercice 8

Traduisez les formes suivantes : 1. συνήρχοντο 2. ἐλογιζόμεθα 3. ἐπορεύεσθε 4. ἐδημοκρατοῦντο 5. ἀπελογοῦ 6. tu vivais en aristocratie 7. nous voyagions 8. ils demandaient 9. vous deveniez 10. ils apparaissaient.

le corrigé de l'exercice 8

Exercice 9

Mettez à l'imparfait actif, puis médio-passif les formes verbales suivantes, en conservant la même personne : 1. δικάζουσι 2. ἄρχομεν 3. βάλλεις 4. θαυμάζετε 5. ἐκβαίνω 6. ἀκούει 7. ὁρᾷς1 8. ποθοῦμεν - 9. τιμῶσι 10. ἀδικεῖτε.

1. Attention ! ὁρῶ a un imparfait irrégulier : ἑώρων, ἑώρας, ἑώρα, ἑωρῶμεν, ἑωρᾶτε, ἑώρων.

le corrigé de l'exercice 9

Exercice 10 : thème

En vous appuyant sur le lexique et sur le texte d'étude, traduisez les phrases suivantes :

1. Un bon philosophe est habile, résolu et énergique : c'est un homme inventif. 2. Un homme sale, qui va nu-pieds et dort par terre est pauvre. 3. Poros, ivre (μεθύων), dormait (verbe καθεύδω) dans le jardin de Zeus. 4. Pénia, à cause de sa pauvreté, ne dînait (verbe δειπνέω-ῶ) pas avec (μετὰ + Gén.) les dieux. 5. Eros n'était pas le fils d'Aphrodite, mais son serviteur. 6. Le fils de Poros et de Pénia était va-nu-pied et sans maison, mais il était habile chasseur et guérisseur.

le corrigé de l'exercice 10

Un peu de vocabulaire - Fiche n° 10 impression

Noms

Noms féminins

Ἡ ἀπορία, αςla difficulté, l'indigence

ἡ Ἀφροδίτη, ηςAphrodite

ἡ ἔνδεια, -ας le manque, l'indigence

ἡ μήτηρ, μητρόςla mère

ἡ Μῆτις, ΜήτιδοςMétis

ἡ μηχανή, ῆς la ruse, la machination

ἡ πενία, αςla pauvreté

ἡἡ φρόνησις, -σεωςl'intelligence, la science

ἡ φύσις, -σεως la nature

Noms masculins

ὁ Ζεύς, ΔιόςZeus

ὁ θεράπων, -οντοςle serviteur

ὁ κῆπος, ουle jardin

Ὁ πατήρ, πατρόςle père

ὁ Πόρος, ουl'expédient, Poros

ὁ ὐός, ὐεόςle fils

Adjectifs

Ἀνδρεῖος, α, ονviril, énergique, courageux

ἀνυπόδητος, ος, ον nu-pieds

δεῖνος, η, ονhabile, terrible

ἐπίβουλος, ος, ον qui complote

ἴτης, ης, εςrésolu, déterminéx

πόριμος, η, ον ingénieux, inventif

Verbes

Ἀποθνῄσκωmourir

ἀπορέω-ῶ être en difficulté, être dans une impasse

δειπνέω-ῶdîner

φιλοσοφέω-ῶphilosopher

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 10") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 10") .comme ('en version').