Adapter à la mal-voyance Clavier virtuel Lexique Le Bailly Le Liddle Scott Le T L G Eulexis

Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 26/12/2015

Des outils vous accompagnent dans ce cours :

  1. un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  2. un bouton vers le clavier de Laurent Robin permettant d'écrire en grec ; celui-ci est accompagné d'explications que l'on peut faire apparaître en cliquant sur le petit bouton à gauche ;
  3. trois boutons contenant les dictionnaires les plus communément utilisés : le Bailly en ligne, le Liddle Scott (en anglais), et le Thesaurus Linguae Graecae (TLG), également en anglais.
  4. Eulexis enfin est un outil qui vous offre, d'une part, un accès aisé à trois dictionnaires, dont le Bailly, et d'autre part vous permet de lemmatiser les termes grecs.

À présent, vous allez pouvoir commencer à effectuer des repérages dans de vrais textes philosophiques, découvrir quelques notions de lexicographie, tout en continuant à apprendre des notions élémentaires de langue grecque. BONNE DÉCOUVERTE !

Platon, République, livre X : Le mythe d'Er le Pamphylien

Hermès Psychopompe assis sur un rocher, le dieu s’apprête à conduire une âme défunte dans les Enfers, lécythe attique à fond blanc, v. 450 av. J.-C., Staatliche Antikensammlungen
(Peintre de la Phiale (User:Bibi Saint-Pol, own work, 2007-02-10) [Public domain], via Wikimedia Commons)

Platon, La République, Livre X, 614b – 615c. impression

Socrate raconte le mythe d'Er le Pamphylien : ce texte constitue la fin de l'œuvre.

᾿Αλλ’ οὐ μέντοι σοι, ἦν δ’ ἐγώ, ᾿Αλκίνου γε ἀπόλογον ἐρῶ, ἀλλ’ ἀλκίμου μὲν ἀνδρός, ᾿Ηρὸς τοῦ ᾿Αρμενίου, τὸ γένος Παμφύλου· ὅς ποτε ἐν πολέμῳ τελευτήσας, ἀναιρεθέντων δεκαταίων τῶν νεκρῶν ἤδη διεφθαρμένων, ὑγιὴς μὲν ἀνῃρέθη, κομισθεὶς δ’ οἴκαδε μέλλων θάπτεσθαι δωδεκαταῖος ἐπὶ τῇ πυρᾷ κείμενος ἀνεβίω, ἀναβιοὺς δ’ ἔλεγεν ἃ ἐκεῖ ἴδοι. Ἔφη δέ, ἐπειδὴ οὗ ἐκβῆναι, τὴν ψυχὴν πορεύεσθαι μετὰ πολλῶν, καὶ ἀφικνεῖσθαι σφᾶς εἰς τόπον τινὰ δαιμόνιον, ἐν ᾧ τῆς τε γῆς δύ’ εἶναι χάσματα ἐχομένω ἀλλήλοιν καὶ τοῦ οὐρανοῦ αὖ ἐν τῷ ἄνω ἄλλα καταντικρύ. Δικαστὰς δὲ μεταξὺ τούτων καθῆσθαι, οὕς, ἐπειδὴ διαδικάσειαν, τοὺς μὲν δικαίους κελεύειν πορεύεσθαι τὴν εἰς δεξιάν τε καὶ ἄνω διὰ τοῦ οὐρανοῦ, σημεῖα περιάψαντας τῶν δεδικασμένων ἐν τῷ πρόσθεν, τοὺς δὲ ἀδίκους τὴν εἰς ἀριστεράν τε καὶ κάτω, ἔχοντας καὶ τούτους ἐν τῷ ὄπισθεν σημεῖα πάντων ὧν ἔπραξαν. Ἑαυτοῦ δὲ προσελθόντος εἰπεῖν ὅτι δέοι αὐτὸν ἄγγελον ἀνθρώποις γενέσθαι τῶν ἐκεῖ καὶ διακελεύοιντό οἱ ἀκούειν τε καὶ θεᾶσθαι πάντα τὰ ἐν τῷ τόπῳ. Ὁρᾶν δὴ ταύτῃ μὲν καθ’ ἑκάτερον τὸ χάσμα τοῦ οὐρανοῦ τε καὶ τῆς γῆς ἀπιούσας τὰς ψυχάς, ἐπειδὴ αὐταῖς δικασθείη, κατὰ δὲ τὼ ἑτέρω ἐκ μὲν τοῦ ἀνιέναι ἐκ τῆς γῆς μεστὰς αὐχμοῦ τε καὶ κόνεως, ἐκ δὲ τοῦ ἑτέρου καταβαίνειν ἑτέρας ἐκ τοῦ οὐρανοῦ καθαράς. Καὶ τὰς ἀεὶ ἀφικνουμένας ὥσπερ ἐκ πολλῆς πορείας φαίνεσθαι ἥκειν, καὶ ἁσμένας εἰς τὸν λειμῶνα ἀπιούσας οἷον ἐν πανηγύρει κατασκηνᾶσθαι, καὶ ἀσπάζεσθαί τε ἀλλήλας ὅσαι γνώριμαι, καὶ πυνθάνεσθαι τάς τε ἐκ τῆς γῆς ἡκούσας παρὰ τῶν ἑτέρων τὰ ἐκεῖ καὶ τὰς ἐκ τοῦ οὐρανοῦ τὰ παρ’ ἐκείναις.
[615] Διηγεῖσθαι δὲ ἀλλήλαις τὰς μὲν ὀδυρομένας τε καὶ κλαούσας, ἀναμιμνῃσκομένας ὅσα τε καὶ οἷα πάθοιεν καὶ ἴδοιεν ἐν τῇ ὑπὸ γῆς πορείᾳ — εἶναι δὲ τὴν πορείαν χιλιέτη — τὰς δ’ αὖ ἐκ τοῦ οὐρανοῦ εὐπαθείας διηγεῖσθαι καὶ θέας ἀμηχάνους τὸ κάλλος. Τὰ μὲν οὖν πολλά, ὦ Γλαύκων, πολλοῦ χρόνου διηγήσασθαι· τὸ δ’ οὖν κεφάλαιον ἔφη τόδε εἶναι, ὅσα πώποτέ τινα ἠδίκησαν καὶ ὅσους ἕκαστοι, ὑπὲρ ἁπάντων δίκην δεδωκέναι ἐν μέρει, ὑπὲρ ἑκάστου δεκάκις — τοῦτο δ’ εἶναι κατὰ ἑκατονταετηρίδα ἑκάστην, ὡς βίου ὄντος τοσούτου τοῦ ἀνθρωπίνου — ἵνα δεκαπλάσιον τὸ ἔκτεισμα τοῦ ἀδικήματος ἐκτίνοιεν, καὶ οἷον εἴ τινες πολλοῖς θανάτων ἦσαν αἴτιοι, ἢ πόλεις προδόντες ἢ στρατόπεδα, καὶ εἰς δουλείας ἐμβεβληκότες ἤ τινος ἄλλης κακουχίας μεταίτιοι, πάντων τούτων δεκαπλασίας ἀλγηδόνας ὑπὲρ ἑκάστου κομίσαιντο, καὶ αὖ εἴ τινας εὐεργεσίας εὐεργετηκότες καὶ δίκαιοι καὶ ὅσιοι γεγονότες εἶεν, κατὰ ταὐτὰ τὴν ἀξίαν κομίζοιντο.

Traduction

Ce n'est point, dis-je, le récit d'Alkinoos que je vais te faire, mais celui d'un homme vaillant, Er, fils d'Arménios, originaire de Pamphylie. Il était mort dans une bataille ; dix jours après, comme on enlevait les cadavres déjà putréfiés, le sien fut retrouvé intact. On le porta chez lui pour l'ensevelir, mais le douzième jour, alors qu'il était étendu sur le bûcher, il revint à la vie; quand il eut repris ses sens il raconta ce qu'il avait vu là-bas. Aussitôt, dit-il, que son âme était sortie de son corps, elle avait cheminé avec beaucoup d'autres, et elles étaient arrivées en un lieu divin dans lequel se voyaient dans la terre deux ouvertures situées côte à côte, et dans le ciel, en haut, deux autres qui leur faisaient face. Au milieu étaient assis des juges qui, après avoir rendu leur sentence, ordonnaient aux justes de prendre à droite la route qui montait à travers le ciel, après leur avoir attaché par devant un écriteau contenant leur jugement ; et aux méchants de prendre à gauche la route descendante, portant eux aussi, mais par derrière, un écriteau où étaient marquées toutes leurs actions. Comme il s'approchait à son tour, les juges lui dirent qu'il devait être pour les hommes le messager de l'au-delà, et ils lui recommandèrent d'écouter et d'observer tout ce qui se passait en ce lieu. Il y vit donc les âmes qui s'en allaient, une fois jugées, par les deux ouvertures correspondantes du ciel et de la terre; par les deux autres des âmes entraient, qui d'un côté montaient de la terre, couvertes d'ordure et de poussière, et de l'autre descendaient, pures, du ciel ; et toutes ces âmes qui sans cesse arrivaient comme d'un long voyage ; elles gagnaient avec joie la prairie et y campaient comme dans une fête. Celles qui se connaissaient se souhaitaient mutuellement la bienvenue et s'enquéraient, les unes qui venaient de la terre, de ce qui se passait au ciel, et les autres qui venaient du ciel, de ce qui se passait sous terre.
Celles-là racontaient leurs aventures en gémissant et en pleurant, au souvenir des maux sans nombre et de toutes sortes qu'elle avaient soufferts ou vu souffrir, pendant leur voyage souterrain – voyage dont la durée est de mille ans –, tandis que celles-ci, qui venaient du ciel, parlaient de plaisirs délicieux et de visions d'une extraordinaire splendeur. Elles disaient beaucoup de choses, Glaucon, qui demanderaient beaucoup de temps à être rapportées. Mais en voici, d'après Er, le résumé. Pour tel nombre d'injustices qu'elle avait commises au détriment d'une personne, et pour tel nombre de personnes au détriment de qui elle avait commis l'injustice, chaque âme recevait, pour chaque faute à son tour, dix fois sa punition, et chaque punition durait cent ans – c'est-à-dire la durée de la vie humaine – afin que la rançon fût le décuple du crime. Par exemple ceux qui avaient causé la mort de beaucoup de personnes – soit en trahissant des cités ou des armées, soit en réduisant des hommes en esclavage, soit en prêtant la main à quelque autre scélératesse – étaient tourmentés au décuple pour chacun de ces crimes. Ceux qui au contraire avaient fait du bien autour d'eux, qui avaient été justes et pieux, en obtenaient dans la même proportion la récompense méritée.

Vous devez avoir reconnu...

Des mots de vocabulaire

Exercice 1

Lisez attentivement le texte grec, en vous aidant de la traduction, et repérez tous les mots que vous avez déjà appris dans les fiches précédentes, et dites à quel cas (pour les noms et adjectifs), à quelle personne ou à quel mode (pour les verbes) ils se trouvent.

le corrigé de l'exercice 1

Un peu de morphologie

Exercice 2

Le verbe τελευτάω-ῶ, présent sous la forme du participe aoriste τελευτήσας ("étant mort"), est un verbe en -άω-ῶ, qui se conjugue comme ὁράω-ῶ. Donnez sa conjugaison à l'indicatif présent, à l'infinitif présent actif, et au participe présent actif (le médio-passif est peu usité).

le corrigé de l'exercice 2

Exercice 3

Relevez les différentes formes du pronom démonstratif οὗτος, αὕτη, τοῦτο présentes dans le texte, ainsi que celles du pronom anaphorique αὐτός, αὐτή, αὐτό.

le corrigé de l'exercice 3

Étude lexicale 1 : le juste et l'injuste.

Tout d'abord, relisez l'étude lexicale de la fiche 07 sur la justice.

Ici, Platon, par la bouche d'Er, imagine le devenir des âmes après la mort, selon qu'elles ont été justes ou injustes durant leur existence. Nous avons écrit en rouge, dans le texte, ce qui relève de ce champ lexical.

Vous avez vu, leçon 8, le mot δεσμώτης, -ου, "le prisonnier". Ici, nous trouvons ὁ δικαστής, οῦ, "le juge".

Découvrons un suffixe très fréquent : -της, -του. Il est masculin, appartient à la 1ère déclinaison (comme le féminin ἡμέρα, ας), avec quelques différences que nous marquons en rouge. Il désigne un personnage ayant un métier ou un statut.

singulierpluriel
ὁ πολίτης, le citoyen
πολῖτα
τὸν πολίτην
τοῦ πολίτου
τῷ πολίτῃ
οἱ πολῖται
πολῖται
τοὺς πολίτας
τῶν πολιτῶν
τοῖς πολίταις

Exercice 4

Sur le modèle de ὁ πολίτης, déclinez au singulier et au pluriel ὁ δεσμώτης, le prisonnier, et ὁ δικαστής, le juge.

le corrigé de l'exercice 4

Étude lexicale 2 : le ciel et la terre.

Le ciel : ὁ οὐρανός, οῦ

Le ciel, ὁ οὐρανός, οῦ, est à la fois un lieu élevé, au-dessus de la terre, lieu des âmes, et un dieu primitif, père de Chronos, le temps, et grand-père des dieux dits "ouraniens" – ceux qui règnent dans l'Olympe. (Voir leçon 1)

La terre : ἡ γή, γῆς / ἡ γαῖα, γαίας

Γή, appelée aussi γαῖα est aussi une divinité primitive : la Terre-mère. Épouse d'Οὐρανός, elle est la mère de Chronos. Elle est aussi, pour les Athéniens, la mère originelle : Héphaïstos, fou de désir pour la déesse Athéna, la poursuivait en vain ; un peu de sperme jaillit sur la jambe de la déesse, qui l'essuya avec un brin de laine, qu'elle jeta sur la terre : cela suffit pour que Gé enfante d'Érechthée, ancêtre de tous les Athéniens, dits "autochtones" pour cette raison.

Un peu de nouveau : Trois prépositions, εἰς, ἐν, ἐκ.

La préposition εἰς

Exercice 5

Nous avons surligné en bleu clair les expressions introduites par la préposition εἰς ; relevez-les, dites à quel cas elles se trouvent, traduisez-les à l'aide de la traduction, et essayez de donner le sens de la préposition εἰς.

le corrigé de l'exercice 5

La préposition ἐν

Exercice 6

Nous avons surligné en rose les expressions introduites par la préposition ἐν ; relevez-les, dites à quel cas elles se trouvent, traduisez-les à l'aide de la traduction, et essayez de donner le sens de la préposition ἐν.

le corrigé de l'exercice 6

La préposition ἐκ

Exercice 7

Nous avons surligné en orange les expressions introduites par la préposition ἐκ ; relevez-les, dites à quel cas elles se trouvent, traduisez-les à l'aide de la traduction, et essayez de donner le sens de la préposition ἐν.

le corrigé de l'exercice 7

Bilan de ces trois prépositions

εἰς ἐν ἐκ/ἐξ (devant voyelle)
lieu où l'on va lieu où l'on est
moment
lieu d'où l'on vient
origine
point de départ temporel

Se repérer dans l'espace

En haut / en bas

Cette opposition se traduit en grec par les radicaux ἀν- et κατ- :

À droite / à gauche

L'opposition entre la droite et la gauche se traduit en grec par ἡ δεξιά (sous-entendu χείρ, la main) / ἡ ἀριστερά. Ce second mot est à rapprocher d'ἄριστος, "le meilleur" ; la main gauche est donc désignée, par antiphrase (car la gauche est toujours considérée comme inférieure), comme "la meilleure".

Devant / derrière

Devant s'exprime grâce à un adverbe substantivé : τὸ πρόσθεν ; derrière se dit, de la même façon, avec τὸ ὄπισθεν ; on les utilise avec les prépositions εἰς (+ accusatif) et ἐν (+ datif).

Exercice 8

Répondez aux questions suivantes :

  1. Sachant que le verbe βάλλω signifie "jeter", et le verbe βαίνω "aller, marcher", que signifient les verbes ἀναβάλλω, καταβάλλω, ἀναβαίνω, καταβαίνω ? Qu'est-ce qu'une "anabase" ? Cherchez le sens de ce mot dans le dictionnaire. Pourquoi le mot "catabase" désigne-t-il un voyage dans les Enfers ? Citez au moins un de ces voyages.
  2. Traduisez la phrase suivante : "le ciel est en haut, la terre en bas".
  3. Quelle sera la différence entre εἰς ἀριστεράν et ἐν ἀριστερᾷ ?
  4. Traduisez : εἰς τὸ πρόσθεν, ἐν τῷ ὅπισθεν, ἐκ τοῦ ὅπισθεν.
le corrigé de l'exercice 8

Un peu de nouveau : L'imparfait actif des verbes thématiques, du verbe "être"

L'imparfait actif des verbes thématiques

L'imparfait des verbes thématique se caractérise par plusieurs marques :

Λύω Τιμάω-ῶ Ποιέω-ῶ
ἔλυον ἐτίμαον-ων ἐποίεον-ουν
ἔλυες ἐτίμαες-ᾱς ἐποίεες-εις
ἔλυε (ν)ἐτίμαε-ᾱ ἐποίεε-ει
ἐλύομεν ἐτιμάομεν-ῶμενἐποιέομεν-οῦμεν
ἐλύετε ἐτιμαετε-ᾱτε ἐποιέετε-εῖτε
ἔλυον ἐτίμαον-ων ἐποίεον-ουν

L'imparfait du verbe être

Εἶναι
ἦ ou ἦν
ἦσθα
ἦν
ἦμεν
ἦτε
ἦσαν

Exercice 9

Donnez la 3ème personne du singulier et du pluriel de l'imparfait pour tous les verbes actifs de la fiche de vocabulaire

le corrigé de l'exercice 9

Un peu de vocabulaire - Fiche n° 9 impression

Noms

Noms féminins

ἡ γή, γῆςla terre

ἡ δίκη, -ηςla justice, le châtiment

ἡ ψυχή, ῆςl'âme

Noms masculins

ὁ βίος, ουla vie

ὁ δικαστής, οῦle juge

ὁ νέκρος, ουle cadavre, le mort

ὁ οὐρανός, οῦle ciel

ὁ χρόνος, ουle temps

Noms neutres

τὸ ἀδίκημα, -ματοςl'action injuste, l'injustice

τὸ γένος, ουςla race, l'espèce, la nation

Adjectifs

ἄδικος, ος, ονinjuste, coupable

δαιμόνιος, α, ονdivin

Verbes

βαίνωmarcher

βάλλω jeter

διαδικάζωprononcer une sentence, juger

δικάζωjuger

κομίζωtransporter

πορεύομαι aller vers, voyager

τελευτάω-ῶprendre fin, mourir

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 9") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 9") .comme ('en version').