Adapter à la mal-voyance Clavier virtuel Lexique Le Bailly Le Liddle Scott Le T L G Eulexis

Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 18/11/2015

Des outils vous accompagnent dans ce cours :

  1. un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  2. un bouton vers le clavier de Laurent Robin permettant d'écrire en grec ; celui-ci est accompagné d'explications que l'on peut faire apparaître en cliquant sur le petit bouton à gauche ;
  3. trois boutons contenant les dictionnaires les plus communément utilisés : le Bailly en ligne, le Liddle Scott (en anglais), et le Thesaurus Linguae Graecae (TLG), également en anglais.
  4. Eulexis enfin est un outil qui vous offre, d'une part, un accès aisé à trois dictionnaires, dont le Bailly, et d'autre part vous permet de lemmatiser les termes grecs.

À présent, vous allez pouvoir commencer à effectuer des repérages dans de vrais textes philosophiques, découvrir quelques notions de lexicographie, tout en continuant à apprendre des notions élémentaires de langue grecque. BONNE DÉCOUVERTE !

Platon, République, livre VII : Le mythe de la caverne – Vérité et apparence

La Caverne de Plaon (©philo5.com)

Platon, La République, Livre VII, 514a – 515d. impression

Socrate raconte à Glaucon le mythe de la caverne : ce texte constitue l'incipit du livre VII.

(514a) Μετὰ ταῦτα δή, εἶπον, ἀπείκασον τοιούτῳ πάθει τὴν ἡμετέραν φύσιν παιδείας τε πέρι καὶ ἀπαιδευσίας. Ἰδὲ γὰρ ἀνθρώπους οἷον ἐν καταγείῳ οἰκήσει σπηλαιώδει, ἀναπεπταμένην πρὸς τὸ φῶς τὴν εἴσοδον ἐχούσῃ μακρὰν παρὰ πᾶν τὸ σπήλαιον, ἐν ταύτῃ ἐκ παίδων ὄντας ἐν δεσμοῖς καὶ τὰ σκέλη καὶ τοὺς αὐχένας, ὥστε μένειν τε αὐτοὺς εἴς τε τὸ (514b) πρόσθεν μόνον ὁρᾶν, κύκλῳ δὲ τὰς κεφαλὰς ὑπὸ τοῦ δεσμοῦ ἀδυνάτους περιάγειν, φῶς δὲ αὐτοῖς πυρὸς ἄνωθεν καὶ πόρρωθεν καόμενον ὄπισθεν αὐτῶν, μεταξὺ δὲ τοῦ πυρὸς καὶ τῶν δεσμωτῶν ἐπάνω ὁδόν, παρ’ ἣν ἰδὲ τειχίον παρῳκοδομημένον, ὥσπερ τοῖς θαυματοποιοῖς πρὸ τῶν ἀνθρώπων πρόκειται τὰ παραφράγματα, ὑπὲρ ὧν τὰ θαύματα δεικνύασιν.
῾Ορῶ, ἔφη.
῞Ορα τοίνυν παρὰ τοῦτο τὸ τειχίον φέροντας ἀνθρώπους (514c) σκεύη τε παντοδαπὰ ὑπερέχοντα τοῦ τειχίου [7,515] καὶ ἀνδριάντας (515a) καὶ ἄλλα ζῷα λίθινά τε καὶ ξύλινα καὶ παντοῖα εἰργασμένα, οἷον εἰκὸς τοὺς μὲν φθεγγομένους, τοὺς δὲ σιγῶντας τῶν παραφερόντων.
῎Ατοπον, ἔφη, λέγεις εἰκόνα καὶ δεσμώτας ἀτόπους.
῾Ομοίους ἡμῖν, ἦν δ’ ἐγώ· τοὺς γὰρ τοιούτους πρῶτον μὲν ἑαυτῶν τε καὶ ἀλλήλων οἴει ἄν τι ἑωρακέναι ἄλλο πλὴν τὰς σκιὰς τὰς ὑπὸ τοῦ πυρὸς εἰς τὸ καταντικρὺ αὐτῶν τοῦ σπηλαίου προσπιπτούσας ;
Πῶς γάρ, ἔφη, εἰ ἀκινήτους γε τὰς κεφαλὰς ἔχειν (515b) ἠναγκασμένοι εἶεν διὰ βίου; Τί δὲ τῶν παραφερομένων ; οὐ ταὐτὸν τοῦτο ;
Τί μήν ;
Εἰ οὖν διαλέγεσθαι οἷοί τ’ εἶεν πρὸς ἀλλήλους, οὐ ταῦτα ἡγῇ ἂν τὰ ὄντα αὐτοὺς νομίζειν ἅπερ ὁρῷεν ;
᾿Ανάγκη.
Τί δ’ εἰ καὶ ἠχὼ τὸ δεσμωτήριον ἐκ τοῦ καταντικρὺ ἔχοι; ὁπότε τις τῶν παριόντων φθέγξαιτο, οἴει ἂν ἄλλο τι αὐτοὺς ἡγεῖσθαι τὸ φθεγγόμενον ἢ τὴν παριοῦσαν σκιάν;
Μὰ Δί’ οὐκ ἔγωγ’, ἔφη.
(515c) Παντάπασι δή, ἦν δ’ ἐγώ, οἱ τοιοῦτοι οὐκ ἂν ἄλλο τι νομίζοιεν τὸ ἀληθὲς ἢ τὰς τῶν σκευαστῶν σκιάς.
Πολλὴ ἀνάγκη, ἔφη.

Traduction : Maintenant, repris-je, représente-toi de la façon que (514a) voici l'état de notre nature relativement à l'instruction et à l'ignorance. Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière; ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaînés, de sorte qu'ils ne peuvent bouger ni voir ailleurs que (514b) devant eux, la chaîne les empêchant de tourner la tête; la lumière leur vient d'un feu allumé sur une hauteur, au loin derrière eux; entre le feu et les prisonniers passe une route élevée : imagine que le long de cette route est construit un petit mur, pareil aux cloisons que les montreurs de marionnettes dressent devant eux, et au-dessus desquelles ils font voir leurs merveilles.
Je vois cela, dit-il.
Figure-toi maintenant le long de ce petit mur des hommes portant des objets de toute sorte, qui dépassent le mur, et des statuettes d'hommes et d'animaux, en (515a) pierre, en bois, et en toute espèce de matière; naturellement, parmi ces porteurs, les uns parlent et les autres se taisent.
Voilà, s'écria-t-il, un étrange tableau et d'étranges prisonniers.
Ils nous ressemblent, répondis-je; et d'abord, penses-tu que dans une telle situation ils aient jamais vu autre chose d'eux-mêmes et de leurs voisins que les ombres projetées par le feu sur la paroi de la caverne qui leur fait face?
Et comment? observa-t-il, s'ils sont forcés de rester la tête immobile durant toute leur vie?
(515b) Et pour les objets qui défilent, n'en est-il pas de même?
Sans contredit.
Si donc ils pouvaient s'entretenir ensemble ne penses-tu pas qu'ils prendraient pour des objets réels les ombres qu'ils verraient?
Il y a nécessité.
Et si la paroi du fond de la prison avait un écho, chaque fois que l'un des porteurs parlerait, croiraient-ils entendre autre chose que l'ombre qui passerait devant eux?
Non, par Zeus, dit-il. (515c)
Assurément, repris-je, de tels hommes n'attribueront de réalité qu'aux ombres des objets fabriqués. C'est de toute nécessité.

Vous devez avoir reconnu...

Des mots de vocabulaire

Exercice 1

Lisez attentivement le texte grec, en vous aidant de la traduction, et repérez tous les mots que vous avez déjà appris dans les fiches précédentes, et dites à quel cas (pour les noms et adjectifs), à quelle personne ou à quel mode (pour les verbes) ils se trouvent.

le corrigé de l'exercice 1

Un peu de morphologie

Exercice 2

À quel cas sont les mots φύσιν et οἰκήσει ? Donnez la déclinaison complète de ces deux mots.

le corrigé de l'exercice 2

Exercice 3

Les participes présents ont été écrits en gras dans le texte : relevez-les et analysez-les (genre, nombre, cas)

le corrigé de l'exercice 3

Exercice 4

Relevez et classez les formes d'infinitif présent dans ce texte.

le corrigé de l'exercice 4

Étude lexicale 1 : La lumière, la vue, l'apparence.

Nous allons découvrir le champ lexical de la lumière, de la vue et de l'apparence, essentiel à ce texte, dans lequel Platon oppose ce que nous prenons pour le réel, et qui n'est qu'une illusion, à la "vraie" réalité, celle des Idées. Nous l'avons surligné en jaune dans le texte.

La lumière et l'ombre

La lumière : τὸ φῶς

Au singulier, τὸ φῶς désigne la lumière du jour ou du soleil ; au pluriel (τὰ φῶτα), les ouvertures, les fenêtres d'une maison.

Voici la déclinaison de ce mot :

Singulier Pluriel
Nom.
Voc.
Acc.
Gén.
Dat.
τὸ φῶς
φῶς
τὸ φῶς
τοῦ φωτός
τῷ φωτί
τὰ φῶτα
φῶτα
τὰ φῶτα
τῶν φωτῶν
τοίς φωσί(ν)

Exercice 5

Le radical d'un mot de la déclinaison athématique à thème consonantique, à laquelle appartient le mot φῶς, s'obtient à partir du génitif singulier, duquel il faut retirer la désinence -ος

Donnez le radical du mot φῶς, et dites à quels mots français il a donné naissance.

le corrigé de l'exercice 5

L'ombre : ἡ σκιά

L'antonyme de τὸ φῶς n'a, semble-t-il, rien donné en français ; ce mot appartient à la première déclinaison, et se décline comme ἀγορά.

Exercice 6

Déclinez ἡ σκιά au singulier et au pluriel.

le corrigé de l'exercice 6

Voir et admirer

Le verbe voir, ὁράω-ῶ

Ce verbe signifiait d'abord "surveiller", "inspecter" ; puis simplement "voir".

C'est un verbe contracte, dont le radical se termine par un α. Nous verrons plus bas sa conjugaison.

Il figure dans le texte à plusieurs formes :

*optatif : voir la définition de ce mode.

La racine θαῦμα

Τὸ θαῦμα (pl. τὰ θαύματα) désigne ce qui est un objet d'admiration, un miracle.

θαυμάζω : verbe "admirer", qui signifie aussi, dans un sens moins positif, "s'étonner".

θαυματοποιός : adjectif, "qui fabrique des miracles"

La racine εἰκών, εἰκόνος

Le mot ἡ εἰκών signifie "l'image, la représentation" ; il a donné le mot "icône", image religieuse de la religion chrétienne orthodoxe.

Sur la même racine est formé l'impératif aoriste ἀπείκασον ("représente-toi"), du verbe ἀπ-εικάζω.

Enfin on trouve le participe parfait neutre εἰκός signifie "vraisemblable".

La racine δεικ- (δείκνυμι)

Le verbe δείκνυμι signifie "montrer" ; on retrouve cette racine dans τὸ δεῖγμα (la preuve, la démonstration) et τὸ παραδεῖγμα (le paradigme).

C'est la même racine que l'on trouve dans δίκη, la justice – vous connaissez déjà l'adjectif δίκαιος et le verbe ἀδικεῖν. On retrouve également cette racine dans le verbe latin dico, "dire".

Exercice 7

En vous appuyant sur les explications ci-dessus, répondez à ces questions :

  1. Qu'est-ce qu'un thaumaturge ?
  2. Que peut signifier le nom de Thaumaste, que porte un personnage de Pantagruel chez Rabelais ?
  3. Comment peut-on expliquer la formation du mot "Éphore", nom d'un magistrat spartiate chargé de surveiller les autres magistrats ?
  4. Cherchez dans un dictionnaire, par exemple le TLF ce qu'est le "pylore" ; sachant que πύλη signifie "la porte", donnez le sens étymologique de ce mot.
  5. Qu'est-ce qu'une iconostase ? Que signifient les mots "iconoclaste", "iconographie" ?
le corrigé de l'exercice 7

Le corps humain

Nous reconnaissons ici :

Ce corps est empêché, prisonnier :

Un peu de nouveau : les verbes contractes en -άω

Les verbes dont le radical se termine par un –α, –ε, –ο vont subir une contraction entre la voyelle du radical et celle de la désinence : ces contractions obéissent à des règles toujours identiques.
Nous observons ci-dessus les règles de contraction avec la voyelle -a :

  1. α + ω = ω
  2. α + ε = ᾱ
  3. α + ει = ᾳ
  4. α + ο = ω
τιμάω-ω, j'honore
Indicatif1ère sgτιμάω-ῶ
2ème sgτιμάεις-ᾷς
3ème sgτιμάει-ᾷ
1ère plτιμάομεν-ῶμεν
2ème plτιμάετε-ᾶτε
3ème plτιμάουσι-ῶσι(ν)
Infinitifτιμά-ειν > τιμᾶν

Exercice 8

Sur le modèle du verbe τιμᾶν, conjuguez ὁρᾶν (voir) et σιγᾶν (se taire)

le corrigé de l'exercice 8

Quelques pronoms-adjectifs grecs

Le pronom-adjectif démonstratif οὗτος, αὕτη, τοῦτο

Tantôt employé comme adjectif (déterminant un nom), tantôt comme pronom (remplaçant un nom), ce pronom démonstratif est le plus souvent employé. On le traduit par "ce, cet, cette, ces" lorsqu'il est adjectif, et "celui-ci, celui-là" quand il est pronom.

οὗτος ὁ ἑταῖρος, "ce compagnon", οὗτος, "celui-ci".

On remarquera qu'il ne remplace pas l'article, mais l'accompagne : le démonstratif se place devant l'article.

Voici sa déclinaison aux trois genres :

cas SingulierPluriel

nom.
acc.
gén.
dat.
Masculin
Οὗτος
Τοῦτον
Τούτου
Τούτῳ
Féminin
Αὕτη
Ταύτην
Ταύτης
Ταύτῃ
Neutre
Τοῦτο
Τοῦτο
Τούτου
Τούτῳ
Masculin
Οὗτοι
Τούτους
Τούτων
Τούτοις
Féminin
Αὗται
Ταύτας
Τούτων
Ταύταις
Neutre
Ταῦτα
Ταῦτα
Τούτων
Τούτοις

Le pronom αὐτός, αὐτή, αὐτό

Masculin Féminin Neutre
Αὐτός
Αὐτόν
Αὐτοῦ
Αὐτῷ
Αὐτή
Αὐτήν
Αὐτῆς
Αὐτῇ
Αὐτό
Αὐτό
Αὐτοῦ
Αὐτῷ
Αὐτοί
Αὐτούς
Αὐτῶν
Αὐτοῖς
Αὐταί
Αὐτάς
Αὐτῶν
Αὐταῖς
Αὐτά
Αὐτά
Αὐτῶν
Αὐτοῖς

Exercice 9

  1. Les occurrences du pronom démonstratif οὗτος, αὕτη, τοῦτο ont été écrites en bleu dans le texte ; relevez-les, dites à quel cas elles se trouvent, et si elles sont adjectifs ou pronoms.
  2. Les occurrences du pronom αὐτός, αὐτή, αὐτό ont été écrites en rouge dans le texte ; relevez-les et dites à quel emploi (apposé, épithète, ou anaphorique) elles correspondent.
le corrigé de l'exercice 9

Exercice 10

Traduisez les phrases suivantes :

1. Cet enfant est beau - je le vois. 2. j'admire cette tête - je l'admire. 3. Je vois les animaux - je les vois. 4. Tu admires la tête de cet animal - tu admires sa tête. (traduire le possessif par "de lui" au génitif) 5. οὗτοι οἱ λόγοι οὔκ εἰσι δίκαιοι. 6. Δῶρον τούτῳ τῷ παιδίῳ δίδωμι (je donne) - δῶρον αὐτῷ δίδωμι.

le corrigé de l'exercice 10

Un peu de vocabulaire - Fiche n° 8 impression

Noms

Noms féminins

ἡ δίκη, -ηςla justice

ἡ οἴκησις, -σεωςla demeure, la résidence

ἡ σκιά, ᾶςl'ombre

Noms masculins

ὁ αὐχήν, αὐχένοςla nuque, le cou

ὁ δεσμός, οῦle lien, la chaîne

ὁ δεσμώτης, -ουle prisonnier

ὁ πόλεμος, ουla guerre

Noms neutres

τὸ δεσμωτήριον, ουla prison

τὸ θαῦμα, -ματοςle miracle

τὸ σκέλος, ουςla jambe

τὸ φῶς, φωτόςla lumière

Pronoms-adjectifs

αὐτός, αὐτή, αὐτόle, le même, lui-même

οὗτος, αὕτη, τοῦτοcelui-ci, ce

Verbes

θαυμάζωs'étonner, admirer

ὁράω-ῶ se tromper, commettre une faute

σιγάω-ῶse taire

τιμάω-ῶhonorer

Adverbes de négation

οὐ, οὐκ, οὐχne... pas

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 8") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 8") .comme ('en version').