LA REPUBLIQUE EN CRISE (79-49 av. J-C)

LA CONJURATION DE CATILINA :

La situation politique :

La situation économique :

Les événements :

146 av. J-C : prise de Carthage par Scipion Emilien

133 : prise de Numance. La Gaule méridionale devient Provincia Romana, d’où un afflux de blé qui ruine les paysans romains. Les chevaliers et les sénateurs s’enrichissent, les uns en pillant les provinces, les autres en usurpant l’Ager publicus. Tiberius et Caïus Gracchus proposent des lois agraires et frumentaires : en 133, Tiberius est assassiné.

121 : assassinat de Caïus Gracchus.

121-109 : Le gouvernement est aux mains des propriétaires fonciers, « optimates », qui s’opposent au parti populaire. Sylla, qui appartient aux premiers, mène la guerre sociale ; Marius est le chef du parti populaire.

108 : naissance de Catilina

107 : consulat de Marius, qui réforme l’armée, termine la guerre contre Jugurtha, les Cimbres… Sylla, lui, fait la guerre contre Mithridate.

·        Catilina grandit sous le gouvernement populaire de Marius, qu’il admire.

88 :  Sylla est consul : proscriptions contre les Marianistes.

83 : Au retour de Sylla, Catilina, qui a 25 ans, veut se concilier les grâces des vainqueurs : il tue un marianiste, parent de Cicéron.

79 : abdication de Sylla

70 : Consulat de Crassus, vainqueur de Spartacus, et de Pompée, vainqueur des Marianistes, des pirates et futur vainqueur de Mithridate (66).

67 : Catilina se livre au cursus honorum : prêteur, puis proprêteur en Afrique, il est accusé de concussion ; il ne peut se présenter aux élections consulaires de 66.

·        1er janvier 65 : 1ère conjuration :Catilina veut tuer les deux consuls élus ; échec

·        5 février 65 : seconde tentative, mais César ne donne pas le signal convenu ; nouvel échec.

Printemps 65 : procès des proscripteurs. Catilina est absous, mais le peuple est scandalisé par son acte. Il ne peut donc se présenter aux élections consulaires de 65

·        64 : Catilina peut enfin être candidat, avec Cicéron et Antoine. Cicéron et Antoine sont élus, soutenus par les chevaliers et les sénateurs. Antoine est neutralisé.

·        Juillet 64-octobre 63 : préparation de la 2ème conjuration ; Catilina lui-même s’occupe de Rome, tandis que Manlius tente de soulever l’Italie.

·        Octobre 63-janvier 62 : les candidats au consulat sont Silanus, Servius Sulpicius, Murena et Catilina.

20-21 octobre 63 : Crassus prévient Cicéron des projets de Catilina ; le 21 octobre, séance du Sénat.

·        28 octobre : Murena et Silanus sont élus consuls

·        6-7 novembre : Catilina projette d’incendier Rome, de soulever l’Italie et d’assassiner Cicéron

·        8 novembre : Cicéron et Catilina se retrouvent au Sénat : 1ère Catilinaire

·        9 novembre : Catilina est parti, Cicéron triomphe un peu vite : 2ème Catilinaire

·        3 décembre : propositions de Lentulus aux Allobroges ; il y a désormais des preuves écrites de la conjuration. 3ème Catilinaire, qui est un interrogatoire.

·        4 décembre : tentative de coup de main pour libérer les prisonniers

·        5 décembre : le Sénat décide du sort des prisonniers. César prône la clémence, Caton obtient la peine de mort, que Cicéron fait aussitôt exécuter. Celui-ci est raccompagné chez lui en triomphe ; en chemin, ses partisans bousculent César.

·        5 janvier 62 : Catilina est tué lors d’un combat.

Bibliographie :