Jublains, cité des Diablintes

En Mayenne, à quelques kilomètres de la petite ville du même nom, se trouve Jublains, ancienne Nouodionum, dont le nom actuel dérive d'une déformation de celui des Diablintes.

Jublains en Mayenne

Qui sont les Diablintes ?

Les Diablintes sont un peuple gaulois ; comme les Cénomans (région du Mans), ils font partie des Aulerques – un nom qui signifie peut-être "les migrants" ; c'est Jules César qui, pour la première fois, a cité les Diablintes.

La cité de Nouodionum

Citée pour la première fois par le géographe Ptolémée, au IIèmes. ap. J-C, Nouodionum sera la capitale des Diablintes, située sur un carrefour de routes commerciales. Par la suite, ce nom disparaîtra pour devenir "Diablinti", puis Jublains.

Maquette de la cité antique, musée archéologique de Jublains.

Vue aérienne de la cité antique, musée archéologique de Jublains.

On distingue ici, en haute à gauche, la forteresse ; plus bas, le théâtre. Au centre de la photo, l'église, à l'emplacement des thermes (que l'on peut encore voir, sous le bâtiment). Tout à fait à droite, la forme carrée du temple.

Reconstitution de la cité de Jublains par Jean-Claude Golvin (Carré Plantagenêt, Le Mans, exposition avril-juin 2014).

La forteresse

Plan de la forteresse

  1. Muraille extérieure (vers 295 ap. J-C, à peu près contemporaine de la muraille du Mans)
  2. Rempart en terre (vers 290)
  3. Entrée du rempart en terre
  4. Bâtiment primitif, vers 200 : probablement un entrepôt
  5. Poterne
  6. intérieur, probablement couvert ; on peut notamment remarquer un puits.
  7. Bâtiment de bains complet, avec frigidarium, tepidarium, étuve et caldarium
  8. Bâtiment de bains plus sommaire.

Maquette de la forteresse, musée archéologique de Jublains.

Il s'agissait peut-être d'un relais routier servant d'entrepôt.

La forteresse de Jublains.

La forteresse de Jublains.

Les thermes

Plan des thermes, actuellement situés sous l'église de Jublains.

  1. Frigidarium (bain froid), dont le bassin est dallé de schiste.
  2. Tepidarium (bain tiède)
  3. Salle de sudation
  4. Tombes d'époque médiévale
  5. Caldarium (bain chaud)
  6. Salles annexes et cour d'entrée
  7. Portiques et boutiques

Le théâtre

Le théâtre de Jublains (Ier-IIème s. ap. J-C.)

Le théâtre de Jublains (Ier-IIème s. ap. J-C.)

Au Ier siècle ap. J-C, le théâtre, presque circulaire, a été offert à la ville par un notable gaulois, Orgetorix. Il est reconstruit au IIème siècle, plus grand et sur un plan semi-circulaire. Au centre se trouve désormais une vaste aire pour les spectacles de gladiateurs ou d'animaux.

Masque de théâtre - bas-relief, musée archéologique de Jublains

Masque de théâtre - bas-relief, musée archéologique de Jublains

Le temple

Maquette du temple, musée archéologique de Jublains.

Dédié à une déesse-mère gauloise, il succède à un sanctuaire gaulois ; sa construction commencée en 66-68 ap. J-C se poursuit jusqu'au IIème siècle.