La Toison d'or

Origine :

Athamas, roi de Béotie, avait épousé en premières noces Néphélé, qui lui donna deux enfants : Phrixos et Hellé. Puis il l'avait répudiée, pour épouser Ino, fille de Cadmos.

Ino, jalouse des deux enfants, résolut de s'en débarrasser. Elle persuada les femmes de faire griller le grain destiné aux semences : naturellement, lorsqu'on sema ce blé, rien ne poussa. Athamas ayant envoyé des messagers pour consulter l'oracle de Delphes, Ino les suborna, et ils prétendirent que le Dieu exigeait le sacrifice de Phrixos et d'Hellé.

Les enfants étaient menés au sacrifice, lorsque Néphélé leur apparut, et les enleva sur un bélier d'or, présent d'Hermès. Phrixos réussit à gagner la Colchide (actuelle Géorgie), mais sa sœur tomba dans la mer qui porte son nom, l'Hellespont, et se noya.

Phrixus, accueilli par le roi de Colchide, Aeétes, sacrifia le bélier à Zeus, et offrit au roi sa toison d'or ; celui-ci la consacra à Arès, et la cloua sur le chêne sacré du Dieu.

L'expédition des Argonautes

Cette légende, très complexe, est antérieure à l'Odyssée.

Aeson, père de Jason, avait été chassé du pouvoir, à Iolcos, par son demi-frère Pélias. Jason fut élevé par le centaure Chiron. Arrivé à l'âge d'homme, il demanda le pouvoir à Pélias ; celui-ci l'envoya conquérir la toison d'or.

Jason demanda l'aide d'Argos, fils de Phrixos ; tous deux construisirent à Pagasae, en Thessalie, le navire Argo, avec l'aide d'Athéna. Le bois provenait du Pélion, sauf la proue, faite d'un morceau du chêne de Dodone, et à qui la déesse avait donné le pouvoir de parler, et de prophétiser.

Le navire s'élança ; il portait à son bord un grand nombre de héros, sur lesquels d'ailleurs les versions divergent. Jason commandait l'expédition ; on trouve aussi Argos, fils de Phrixos, Orphée, dont les chants devaient couvrir les appels des Sirènes, le devin Amphiareos, le lapithe Mopsos, Pélée et son frère Télamon, Héraclès, Laërte, Atalante, seule femme de l'équipage, Thésée, et selon des poètes latins, Pirithoüs.

Après une longue navigation, la nef Argo parvint en Colchide. Le roi Aeétes ne refusa pas de donner la toison à Jason, mais à la condition qu'il remporte une épreuve : il devait combattre deux taureaux monstrueux donnés par Héphaistos, et leur imposer le joug, puis labourer un champ, et semer les dents d'un dragon.

Médée, fille d'Aeétes, vint à son secours : elle lui donna un baume qui le rendit invincible – elle était quelque peu sorcière... – et lui apprit que des dents du dragon devaient naître des géants chargés de le tuer : il lui suffirait alors de lancer au milieu d'eux une pierre ; s'accusant mutuellement de l'avoir jetée, ils s'entretueraient jusqu'au dernier.

Ainsi fut fait : Jason remporta les épreuves, et s'enfuit de Colchide avec la toison... et la fille du Roi, qui lança des bateaux à sa poursuite.

Après une navigation difficile, où les Argonautes rencontrent Circé, sœur d'Aeétes, la mer des Sirènes, Charybde et Sylla, Corcyre, royaume des Phéaciens, la Crète, Égine, l'Eubée, ils revinrent enfin à Iolcos.

Histoire de Médée

 Enlevée par Jason à qui elle avait lié son sort, Médée l'épousa seulement chez Alcinoos, roi des Phéaciens. Au retour à Iolcos, Médée commença par tirer vengeance de Pélias : elle persuada ses filles qu'elle pourrait rajeunir leur père, si les jeunes filles le découpaient en morceau et le jetaient dans un chaudron bouillant ; et pour confirmer ses dires, elle procéda ainsi avec un vieux bélier : un agneau tout joyeux bondit du chaudron. Les filles de Pélias firent donc de même avec leur père... qui en mourut. Horrifiées, les Péliades s'enfuirent.

Jason donna alors le royaume d'Iolcos à Acaste, fils de Pélias, qui l'avait accompagné en Colchide contre la volonté de son père ; et il partit avec Médée s'établir à Corinthe, pays d'origine d'Aeétes. Ils y vécurent quelques temps, et eurent deux enfants.

Puis le roi Créon voulut donner sa fille Créuse en mariage à Jason, et il bannit Médée. Celle-ci obtint un délai d'un jour : elle imprégna une robe et des bijoux de poison, et les fit porter à Créuse : celle-ci s'embrasa aussitôt, ainsi que son père qui lui portait secours, et mit le feu au palais. Médée tua les enfants qu'elle avait eu de Jason, et s'enfuit sur un char ailé, présent du Soleil, son aïeul.

Elle se réfugia à Athènes, où elle reçut l'aide d'Égée, qu'elle avait persuadé qu'elle pourrait lui donner des enfants ; ayant essayé de tuer Thésée, elle fut bannie d'Athènes, se réfugia en Asie Mineure, avec son fils Médos qu'elle avait eu d'Égée – éponyme des Mèdes – puis en Colchide où Persès avait dépossédé Aeétes : elle tua Persès pour rendre le royaume à son père.

Bibliographie :